La 410 prolongée jusqu'à l'aéroport?

Le ministre des Transports, Robert Poëti, a inauguré... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Le ministre des Transports, Robert Poëti, a inauguré la nouvelle portion de l'autoroute 410 en compagnie des députés Guy Hardy, Luc Fortin et Pierre Reid.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, ne ferme pas la porte à un prolongement de l'autoroute 410 jusqu'à l'aéroport de Sherbrooke.

« Il n'y a pas de portes fermées actuellement. Je vois l'avenir d'une bonne façon. Des gouvernements majoritaires élus démocratiquement permettent une vision d'avenir plus complète. Ça permet une continuité (...) Nos discussions avec le ministre des Transports monsieur Garneau sont ouvertes. Donnons-nous le temps de regarder nos dossiers. Je l'ai toujours dit, les gouvernements municipal, provincial ou fédéral doivent établir des priorités. Ce n'est pas vrai qu'on peut donner 50 projets. Une fois que les priorités seront connues, nous allons les annoncer », mentionne Robert Poëti, qui procédait vendredi à l'inauguration officielle du volet 1 de l'autoroute Jacques-O'Bready-410 dans l'arrondissement de Lennoxville à Sherbrooke.

« Les élus municipaux nous font part de leurs priorités. Nous travaillons en partenariat avec les élus municipaux. Établissons nos priorités avec les gouvernements et nous allons les identifier », ajoute le ministre des Transports du Québec.

Présent à l'inauguration de l'autoroute 410, le maire de Sherbrooke Bernard Sévigny estime que le projet de lien autoroutier vers l'aéroport de Sherbrooke pourrait faire partie de discussions avec le ministère des Transports.

« Il y a du nouveau dans le paysage politique. Je pense que ça va mériter les discussions quant à l'accessibilité à l'aéroport de Sherbrooke.

En même temps, on ne planifie pas un tronçon lorsqu'il n'y a pas de service comme à l'heure actuelle. C'est l'ensemble de la planification et du développement de l'ensemble de l'infrastructure de l'aéroport et des vols commerciaux qui pourrait entraîner un accès par une autoroute éventuellement. Tout ça, nous devrons le plancher en terme de vision. Qu'est-ce qu'on veut pour le développement de cette infrastructure? Ça fera partie des discussions avec le ministre des Transports. En terme de planification, il faut le faire pendant que nous sommes dedans », estime le maire de Sherbrooke.

Relier la fin projetée de la 410 sur la route 108 jusqu'à l'aéroport de Sherbrooke nécessiterait un tronçon d'une quinzaine de kilomètres à travers des terres agricoles.

Le volet est en marche

Le ministre des Transports assure que le volet 2 de l'autoroute Jacques-O'Bready qui permettra de rejoindre la route 108 près de la Ferme expérimentale d'agriculture et agroalimentaire Canada dans l'arrondissement de Lennoxville se concrétisera.

« La chose la plus importante pour la dernière étape est d'avoir l'argent de côté dans le programme québécois des infrastructures pour le démarrer. Il y a 16,2 millions $ prévus pour l'ensemble des études nécessaires à la réalisation du projet. Il y aura des expropriations, des négociations avec le fédéral. C'est déjà enclenché. Les étapes vont suivre leur cours », assure Robert Poëti qui répète que « notre gouvernement a la ferme intention non seulement de poursuivre, mais également de compléter le prolongement de l'autoroute 410. »

S'il a fallu six ans pour compléter la première phase du boulevard Université jusqu'à la route 108-143, le ministre des Transports ne veut pas préciser l'échéancier de la deuxième phase qui nécessitera notamment la construction d'un pont pour enjamber la rivière Massawippi.

« C'est une peu difficile de donner des précisions. Sur le plan monétaire, nous voulons combattre la collusion. Donner une évaluation des coûts pourrait faire en sorte que les soumissions soient au même montant. Je serai donc muet sur les coûts relatifs. Sur les délais, les premières études ne sont pas terminées, alors je vais les attendre. Pas pour gagner du temps, mais pour pouvoir bien l'identifier. Je veux donner la réalité du travail à accomplir. C'est certain que l'on dit toujours le plus rapidement possible, mais je vais identifier bientôt l'échéancier et je vais le communiquer », assure le ministre des Transports.

Un impact positif pour Waterville

Le prolongement de la 410 jusqu'à la route 108-143 aux portes de Waterville pourrait avoir un impact significatif sur l'attraction de cette municipalité de la MRC de Coaticook.

La mairesse de Waterville Nathalie Dupuis soutient que les autorités se préparent en vue d'une demande de citoyens qui voudraient s'y établir.

« Nous finalisons un projet de développement résidentiel d'une cinquantaine de terrains. Ce nouveau tronçon d'autoroute nous rapproche d'une partie commerciale de Sherbrooke. C'est certain que l'on s'attend à une certaine demande envers notre municipalité », soutient la mairesse de cette municipalité de 2068 personnes.

Cette dernière signale que le caractère rural et intimiste de Waterville peut séduire.

« Nous n'avons jamais regretté de ne pas nous être joints à Sherbrooke. Nous avons misé sur notre caractère rural en nous tournant vers la MRC de Coaticook. Nous voulons axer sur le dynamisme et la proximité de notre localité pour attirer de nouveaux citoyens. Il y a une école primaire et tous les services de proximité à Waterville », signale la mairesse de Waterville.

Le maire de Sherbrooke se réjouit également de l'ouverture du nouveau tronçon de la 410.

« C'est une très bonne nouvelle particulièrement pour l'arrondissement de Lennoxville. La phase 1 est complétée après six ans d'attente. Ça veut dire une décongestion en partie de Lennoxville pour faciliter les déplacements en périphérie de Sherbrooke. Nous allons maintenir cette préoccupation auprès du ministère. Nous espérons que ça va se faire assez rapidement », mentionne le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny.

Les deux ingénieures de Transports Québec qui ont travaillé au prolongement de la 410 sont très fières du travail accompli. Elles ont d'ailleurs été félicitées par le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti.

« Nous attendions l'ouverture avec une grande fébrilité. Ce type de projet en région est une belle opportunité », explique l'ingénieure du MTQ, Estelle Pelletier.

« Les gens aiment ça. Nous voulons souligner le travail de toute une équipe à ce projet. Plusieurs firmes y ont travaillé à différentes étapes. C'est certain que ce sera un beau défi de poursuivre le travail lors du deuxième volet du projet » ajoute sa collègue l'ingénieure Nathalie Côté.

Le ministre des Transports du Québec a inauguré vendredi la fin du volet 1 de l'autoroute 410. Il souligne que le projet global de neuf kilomètres entre le boulevard Université et la route 108-143 a été réalisé en respectant le budget de 166 millions $ et l'échéancier établi.

« Ce projet permet de résoudre des problèmes de sécurité, de déplacement et de fluidité dans la périphérie sud de Sherbrooke. Les infrastructures inaugurées aujourd'hui sont à la hauteur des attentes des citoyens », estime le ministre Poëti.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer