«Je laisse la chance au coureur», dit Dusseault

Le député du NPD Pierre-Luc Dusseault espère que... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le député du NPD Pierre-Luc Dusseault espère que la nomination de Marie-Claude Bibeau au cabinet de Justin Trudeau offrira une voix forte à la région de Sherbrooke.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le député du NPD Pierre-Luc Dusseault espère que la nomination de Marie-Claude Bibeau au cabinet de Justin Trudeau offrira une voix forte à la région de Sherbrooke.

« Je souhaite que cette nomination permette de faire avancer plus rapidement les dossiers liés à Sherbrooke. Je laisse la chance au coureur. Espérons que la volonté de Marie-Claude Bibeau sera de faire passer les dossiers de Sherbrooke avant les intérêts politiques. Je demeure optimiste sur ce plan. Je suis prêt à collaborer avec elle dans l'intérêt de notre région. Ça ne peut pas nuire d'avoir une personne influente au conseil des ministres», soutient le député de Sherbrooke, qui souhaite offrir ses félicitations et ses voeux de succès à la députée de la circonscription voisine qui accède au conseil des ministres.

Pierre-Luc Dusseault souhaite que Marie-Claude Bibeau réussisse à puiser dans son expérience pour contribuer à replacer le Canada sur la scène internationale dans son poste de ministre du Développement international et de la Francophonie.

« L'ACDI a été abolie et intégrée au Commerce international sous les conservateurs. L'aide humanitaire a été réduite de façon importante. Espérons que le gouvernement libéral fera en sorte de réinvestir en matière d'aide internationale à la même hauteur que nous avions promise, soit 0,7 pour cent du PIB. Je souhaite aux organismes de développement international qu'il soit plus facile de travailler avec ce nouveau gouvernement », indique M. Dusseault.

Le député de Sherbrooke a aussi profité de l'assermentation du nouveau ministre des Transports du Canada Marc Garneau pour lui rappeler le dossier de la désignation de l'aéroport de Sherbrooke.

« Il est temps de passer de la parole aux actes. Avant le déclenchement des élections, les libéraux étaient en faveur de donner à Sherbrooke les moyens d'obtenir les services de sûreté de l'ACSTA. Ce dossier doit être placé en priorité. Je ne voulais pas perdre de temps et lui signifier mon intention que ce dossier se règle rapidement. Je veux qu'il soit mis au-dessus de la pile afin qu'il se règle en priorité », indique le député de Sherbrooke.

Il lui a d'ailleurs fait parvenir une lettre à cet effet concernant la situation des aéroports non désignés.

« La situation des aéroports non désignés n'est toujours pas réglée et l'aéroport de Sherbrooke représente une priorité pour le développement économique de notre ville ainsi que pour les citoyennes et les citoyens de ma circonscription. Le gouvernement conservateur n'a pas jugé bon d'ajouter l'aéroport de Sherbrooke sur la liste des aéroports désignés par règlement en vertu de la Loi sur l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien, ce qui aurait été la solution la plus simple pour dénouer l'impasse », indique le député Dusseault dans sa lettre adressée au nouveau ministre des Transports du Canada.

Le député de Sherbrooke a par ailleurs assisté à la première réunion du caucus du NPD depuis les élections.

« Notre chef attendait de connaître la composition du conseil des ministres avant de déterminer son cabinet fantôme. Nous connaîtrons au cours des prochains jours nos tâches et nos vis-à-vis parlementaires », mentionne Pierre-Luc Dusseault.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer