Jean-Guy Cloutier élu maire de Lac-Mégantic

Jean-Guy Cloutier l'a facilement remporté à la mairie... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

Jean-Guy Cloutier l'a facilement remporté à la mairie de Lac-Mégantic contre Pierre Deschamps.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) La logique a été respectée aux élections municipales, à Lac-Mégantic, dimanche, alors que l'expérimenté Jean-Guy Cloutier l'a facilement remporté à la mairie sur le nouveau venu en politique Pierre Deschamps.

À la tête d'une équipe aguerrie, l'ex-maire et homme d'affaires Jean-Guy Cloutier a eu raison de Pierre Deschamps, arrivé à la suite de la tragédie de juillet 2013, sans grands appuis ni expérience de la politique municipale, , par une écrasante majorité de 1792 voix contre 210.

M. Cloutier a mené dès le dépouillement des premières boites de scrutin jusqu'à la fin. M. Deschamps lui a concédé la victoire par une franche poignée de main, au milieu de la soirée.

« C'est une bonne victoire, je suis content. J'espérais que ça arrive, mais quand on a un adversaire, ce n'est jamais acquis avant la fin du vote. On n'est jamais certain. J'espérais un mandat clair de la population, c'est ce que j'ai obtenu », s'est réjoui Jean-Guy Cloutier.

« Je remercie la population. Les conseillers élus semblent de bons travailleurs... Nous allons regarder les dossiers actifs de Lac-Mégantic et leur apporter les correctifs qui s'imposeront, s'il le faut. Nous allons nous imprégner des dossiers majeurs. J'ai promis de la transparence. Je souhaite que la collectivité nous supportera. Nous allons commencer à travailler tout de suite demain matin! »

Son adversaire, Pierre Deschamps, semblait résigné en début de soirée, même serein.

« Je n'ai pas d'attentes particulières. J'ai rien contre monsieur Cloutier. Je suis réaliste. Il a beaucoup de contacts et d'argent, pour la publicité. Je déplore une certaine campagne de salissage sur les médias sociaux, de l'intimidation, des préjugés. Il y a des gens qui sont venus chez moi pour que je me retire; je me suis senti méprisé, dénigré, les gens se permettent de dire n'importe quoi sur les médias sociaux. »

« Ce qui m'a beaucoup nui, c'est le débat organisé par la Chambre de commerce. L'équipe de M. Cloutier a peut-être insisté pour que j'aie l'air de me planter lors de cette activité. J'étais nerveux, cela ne m'a pas bien servi. Je remercie ceux qui m'ont supporté, qui ont cru en moi et ont voté pour moi. Je félicite mon adversaire. C'est partie remise, je crois que je serai là dans deux ans! », a déclaré Pierre Deschamps au terme de la soirée.

Dans les districts

Des conseillers ont eu des adversaires dans trois districts où ils ont dû vivre une campagne électorale en bonne et due forme. Dans Fatima, le jeune candidat Jasmin Brière l'a remporté contre Mario Lacasse avec 235 voix contre 46.

Contre toute attente, le seul conseiller sortant du conseil municipal précédent, André Desjardins, a mordu la poussière contre Pierre Mercier, qui a obtenu 248 voix contre 166 pour M. Desjardins.

Enfin, dans Québec-Central où trois candidats se faisaient la lutte, c'est Jean Bilodeau qui a été déclaré vainqueur, avec 140 votes, contre 61 pour Jean-Pierre Robitaille et 58 pour Laval jr Fortier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer