La vaccination contre la grippe débutera le 1er novembre prochain

Les autorités québécoises de santé publique confirment mercredi que la campagne... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Québec

Les autorités québécoises de santé publique confirment mercredi que la campagne de vaccination contre la grippe 2015-2016 débutera au Québec le 1er novembre prochain.

La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois, explique que la grippe est une infection contagieuse qui peut entraîner de graves complications chez les personnes les plus vulnérables.

Mme Charlebois croit que la vaccination devrait limiter la propagation du virus et réduire les effets indésirables sur la santé et qu'elle représente la mesure de prévention par excellence pour se prémunir contre l'infection.

Le vaccin qui a été administré au Canada l'an dernier contre la grippe ne s'est toutefois pas révélé efficace. Une étude de Danuta Skowronski, de l'Université de la Colombie-Britannique, a conclu que la plupart des cas de grippe de l'an dernier ont été causés par des virus de type H3N2 et que pratiquement tous les virus présents au Canada étaient de souches différentes de celle contenue dans le vaccin.

Le directeur national de santé publique du Québec, Horacio Arruda, maintient quand même que les vaccins antigrippaux sont sécuritaires et sans douleur. Il ajoute que la population peut réduire la propagation du virus et de nombreuses autres infections en appliquant quelques règles simples, comme se laver les mains régulièrement.

Le Programme québécois d'immunisation met à la disposition de la population près de deux millions de doses de vaccin. Il est offert gratuitement aux enfants âgés de 6 à 23 mois; aux enfants âgés de 2 à 17 ans atteints de certaines maladies chroniques; aux femmes enceintes aux 2e et 3e trimestres de leur grossesse; aux adultes ayant une maladie chronique, de même qu'aux personnes âgées de plus de 60 ans.

L'entourage de ces personnes et celui des bébés âgés de moins de 6 mois, de même que les travailleurs de la santé, sont aussi visés par le programme public.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer