Tom Harding entend exiger la tenue d'une enquête préliminaire

Tom Harding et son avocat Me Thomas Walsh... (La Tribune archives, Gilles Thibodeau)

Agrandir

Tom Harding et son avocat Me Thomas Walsh souhaitent que l'enquête préliminaire de M. Harding, qui est accusé de négligence criminelle ayant causé la mort de 47 personnes, se déroule le plus rapidement possible.

La Tribune archives, Gilles Thibodeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Accusé de négligence criminelle ayant causé la mort de 47 personnes le 6 juillet 2013 à Lac-Mégantic, Tom Harding entend exiger une enquête préliminaire.

Une accusation directe a été signifiée le printemps dernier au conducteur de la locomotive Tom Harding, au contrôleur ferroviaire Richard Labrie, au directeur administratif Jean Demaître de même qu'à la Montreal, Maine & Atlantic (MMA) faisant en sorte de rendre impossible la tenue d'une enquête préliminaire.

L'avocat de Tom Harding Me Thomas Walsh entend déposer une requête pour que cette étape des procédures se déroule.

« Je veux réussir à faire casser l'accusation privilégiée déposée par la couronne. Elle n'a pas été faite pour les bons motifs. La couronne ne doit pas chercher à gagner une cause à tout prix », estime Me Thomas Walsh.

L'avocat de la défense estime que l'enquête préliminaire est extrêmement importante dans la cause qu'il défend pour son client.

« Je souhaite regarder à la loupe les expertises réalisées. Dans les rapports, il y a certaines questions auxquelles nous n'avons pas réponse. Un rapport d'expertise devrait être juste pour les deux côtés. Un procès ne devrait pas être une guerre d'experts. Un expert assigné à un procès devrait répondre aux questions de toutes les parties. Dans notre dossier, il y a beaucoup de questions auxquelles l'expert ne s'est pas attardé et je veux obtenir des réponses avant le procès », soutient Me Walsh.

Me Walsh entend déposer sa requête ou la présenter lors du retour du dossier le 12 décembre prochain au palais de justice de Lac-Mégantic.

« Les questions que nous avons à poser à l'expert pourraient avoir un impact sur la suite des procédures. Je veux que l'enquête préliminaire se déroule le plus rapidement possible pour ne pas prolonger les procédures. Le système de justice doit rechercher la vérité, de là l'importance d'ouvrir toutes les boîtes de Pandore avant le procès. Ça ne doit pas se dérouler devant un jury », estime Me Thomas Walsh.

Partager

À lire aussi

  • Tom Harding comparaît à nouveau

    Faits divers

    Tom Harding comparaît à nouveau

    Tom Harding, l'employé de la Montreal Maine and Atlantic (MMA) Railway qui fait déjà face à 47 chefs d'accusation de négligence criminelle ayant... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer