Pierre Thériault succombe au cancer

Recteur et directeur général du Séminaire de Sherbrooke... (Archives La Tribune, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Recteur et directeur général du Séminaire de Sherbrooke depuis 2012, Pierre Thériault a été emporté par un cancer à l'âge de 42 ans.

Archives La Tribune, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le recteur et directeur général du Séminaire de Sherbrooke, Pierre Thériault, une figure bien connue dans le monde de l'éducation, a été emporté par un cancer dimanche.

Il n'avait que 42 ans.

M. Thériault était à la barre du Séminaire de Sherbrooke depuis 2012. Il avait succédé à l'ancien recteur et directeur général André Métras. Il avait alors quitté la direction de l'école secondaire La Ruche pour ce nouveau défi. À Magog, son équipe et lui avaient mené à bien le projet du centre sportif de la Ruche, un projet d'environ 23 M$. C'est également sous sa gouverne que trois pavillons (du Transit, la Relance et l'école du boulevard des étudiants) avaient été regroupés en un seul et même établissement.

M. Thériault a aussi été directeur à l'école Masson de Danville et directeur adjoint à l'école secondaire l'Escale à Asbestos à la Commission scolaire des Sommets (CSS).

Il avait été remplacé en 2014 au Séminaire de Sherbrooke par sa collègue Claire Beaudoin afin de combattre un cancer agressif et déjà très avancé.

«C'est vraiment un privilège d'avoir travaillé avec lui. Ça a été court, c'est dommage. Je croyais partir pour ma retraite et qu'il serait encore ici», a commenté Mme Beaudoin, qui assume par intérim les fonctions de rectrice et directrice générale. «C'est un humaniste, chaleureux dans ses rapports. Il s'était créé un capital de sympathie. Il aurait pu mener l'équipe là où il l'aurait voulu. Il débordait d'énergie! Ce qu'il aimait beaucoup, c'était de se promener dans l'école pour aller voir les élèves, tant au secondaire qu'au collégial...»

Des mesures ont été mises en place pour les gens qui auraient besoin de support.

«Ce dont on va se souvenir, c'est un grand homme! C'est un gars qui avait de la fougue, brillant, qui avait un souci de la qualité de son travail et du service aux élèves (...) Les gens vont s'ennuyer de lui», a pour sa part souligné son ancien collègue Christian Provencher, directeur général de la CSS.

M. Thériault est décédé à la Maison Aube-Lumière. Ses funérailles seront célébrées à la cathédrale St-Michel de Sherbrooke mardi à 19 h. Une autre célébration est prévue le 30 octobre à Chibougamau, d'où il est originaire. Il était marié et père de trois enfants.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer