Denis Paré nommé personnalité coopérative de l'année

Denis Paré, impliqué depuis de longues années dans... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

Denis Paré, impliqué depuis de longues années dans le Mouvement Desjardins, a été élu personnalité coopérative 2015 lors du Gala Mérite coopératif qui se déroulait samedi soir à l'hôtel Delta de Sherbrooke.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(Sherbrooke) Quarante ans après avoir entretenu pour la première fois l'idée de fonder une caisse populaire, ce qu'il a finalement réalisé à Fleurimont, Denis Paré continue de porter bien haut le flambeau de la coopération.

Pour cette implication profonde dans l'économie coopérative, qui s'est traduite par une longue carrière se poursuivant toujours aujourd'hui au sein du Mouvement Desjardins, Denis Paré s'est vu remettre le titre de personnalité coopérative de l'année de la Coopérative de développement régional de l'Estrie (CDR Estrie) lors du Gala Mérite coopératif 2015.

« Il y a 40 ans, j'ai pris deux décisions qui ont eu un impact majeur sur ma vie. La première, j'ai décidé de me marier et il y a 40 ans, j'avais décidé de fonder une caisse populaire. Je ne savais pas du tout où ça me mènerait, mais à Fleurimont, il n'y avait aucune institution financière alors je me suis dit pourquoi pas? J'étais étudiant et c'était un rêve que j'ai réussi à concrétiser par après, a déclaré le récipiendaire dans son discours. Avoir relevé ce défi, je regarde avec les années où ça m'a mené, j'en suis très fier. Ça a été une occasion de m'épanouir et d'apporter quelque chose à la communauté. »

M. Paré, qui occupe le poste de vice-président du conseil d'administration du Mouvement Desjardins et celui de président du conseil régional des caisses Desjardins des Cantons-de-l'Est, a aussi souligné l'importance de la coopération dans une société qui tend de plus en plus vers l'individualité.

« La coopération a un rôle à jouer pour tenter de renverser ce phénomène de l'individualité en appliquant nos valeurs, indique-t-il. Ces valeurs, peu importe l'époque, vont demeurer d'actualité. Il s'agit pour nous de les faire ressortir. »

« La prise en charge de la responsabilité personnelle et mutuelle, la démocratie, l'égalité, l'équité et la solidarité. Ces thèmes sont plus que jamais d'actualité », a-t-il poursuivi.

Revaloriser le modèle coopératif

Desjardins, comme plusieurs autres coopératives, doit composer avec un effritement de la relève, moins attirée par le modèle coopératif, souvent mis à mal par une image négative. « On a l'impression parfois que les coopératives doivent être pauvres, mais j'ai toujours dit qu'avoir une coopérative rentable, ce n'est pas un pêché. C'est de savoir ce qu'on va faire avec cet argent, comment on va contribuer au développement de nos membres et de notre collectivité », fait-il remarquer.

Si le modèle coopératif parle aux gens d'une certaine génération comme la sienne, M. Paré note que les jeunes n'affichent pas la même réception devant ce modèle d'affaires.

« Ce que mes années d'enseignement m'ont démontré, c'est que la coopération n'est pas un acquis. Chez Desjardins, c'est un défi, on le voit dans nos statistiques qu'il y a beaucoup de jeunes qui nous quittent et qu'il y a un travail à faire pour parler des valeurs coopératives. C'est notre travail et celui de toutes les coopératives de faire la démonstration des impacts positifs de la coopération auprès des jeunes », note-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer