Femmes autochtones: huit policiers suspendus et une qnête du SPVM

Lise Thériault... (Photo PC)

Agrandir

Lise Thériault

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Québec

Québec confie au Service de police de Montréal (SPVM) la tâche d'enquêter sur des allégations de sévices et d'agressions sexuelles contre des femmes autochtones et impliquant huit agents de la Sûreté du Québec du poste de Val-D'Or, en Abitibi.

La ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, a craqué, vendredi, en point de presse, en faisant l'annonce de la décision du gouvernement de transférer l'enquête de la SQ au SPVM.

Les huit policiers soupçonnés d'avoir commis les gestes répréhensibles sont suspendus.

La ministre s'est défendue de ne pas avoir réagi rapidement, alors que des allégations circulaient depuis le mois de mai.

Québec confie par ailleurs la direction du bureau de la SQ de Val-D'Or à Ginette Séguin dès maintenant.

Les allégations font état de femmes autochtones qui affirment avoir été forcées de faire des fellations à des policiers de la SQ de Val-D'Or contre rémunération pour acheter leur silence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer