Dusseault prêt à travailler avec tous les députés de la région

Même s'il se retrouve seul député du NPD... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Même s'il se retrouve seul député du NPD dans la grande région de Sherbrooke, le député Pierre-Luc Dusseault affirme être prêt à travailler avec ses collègues des autres partis. «Les intérêts de la population de la région passent avant la couleur politique», dit-il.

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Même s'il se retrouve seul député du NPD dans la grande région de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault entend travailler de concert avec ses collègues des autres partis à faire cheminer les dossiers.

« Que le gouvernement soit bleu ou rouge, je vais continuer à faire le même travail. Je vais défendre la région auprès du nouveau gouvernement avec le même dynamisme qu'au cours des quatre dernières années dans l'intérêt des citoyens de Sherbrooke », assure le député réélu de la circonscription Sherbrooke.

Il assure que peu importe le parti politique des autres députés de la région, il entend travailler de concert avec eux pour développer la région.

« Les intérêts de la population de la région passent avant la couleur politique. La dynamique est différente étant donné que je me retrouve seul député du NPD en région, mais mon intérêt reste le même. Je n'hésiterai pas à talonner le nouveau ministre des Transports pour faire débloquer le dossier de l'aéroport de Sherbrooke dans les plus brefs délais », assure Pierre-Luc Dusseault qui n'hésitera pas à travailler avec la députée de la circonscription voisine de Compton-Stanstead Marie-Claude Bibeau du Parti libéral du Canada à ce dossier qu'il juge prioritaire.

Pierre-Luc Dusseault n'avait pas encore parlé avec son chef Thomas Mulcair au lendemain des élections où le nombre de sièges du NPD est passé de 103 à 44.

« Je ne connais pas encore tous les détails de notre temps de parole en chambre ou de la répartition des différents comités parlementaires. C'est certain que la diminution du nombre de députés change un peu les choses. Je vais cependant continuer à demander que le nouveau gouvernement rende des comptes concernant les projets de Sherbrooke.

Je ne sais pas encore quel rôle je vais jouer dans cette deuxième opposition, mais je vais m'assurer qu'elle soit forte et présente », assure le député du NPD.

Si à 19 ans lors de la vague orange de 2011 il devenait le plus jeune député de l'histoire du Canada et devait constituer une équipe et un bureau de circonscription, quatre ans plus tard il compte se remettre rapidement au travail sur des bases qu'il a mises en place.

« Mon équipe de circonscription est déjà installée. Je vais pouvoir rapidement continuer à faire cheminer les dossiers des citoyens de ma circonscription. Lors de mon élection en 2011, je suis parti à zéro. Le député que j'avais battu ne m'avait rien remis concernant les dossiers de citoyens. J'avais amorcé une réflexion à ce sujet advenant une défaite et j'aurais été plus courtois à ce chapitre. Cependant, j'ai été réélu et je vais pouvoir me remettre rapidement au travail avec mon équipe » , assure Pierre-Luc Dusseault.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer