Victoire personnelle pour Luc Berthold dans Mégantic-L'Érable

Luc Berthold n'a jamais été menacé dans Mégantic-L'Érable... (Collaboration spéciale, France Lamothe)

Agrandir

Luc Berthold n'a jamais été menacé dans Mégantic-L'Érable lundi soir. Il assurera la relève du Christian Paradis au sein du Parti conservateur, mais devra composer avec un rôle dans l'opposition.

Collaboration spéciale, France Lamothe

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(Thetford Mines) Le candidat conservateur Luc Berthold a remporté une victoire sans équivoque dans Mégantic-L'Érable lundi soir alors que tout au long du décompte son avance n'a jamais été menacée. Il assurera donc la relève du Christian Paradis au sein du Parti conservateur, mais devra composer avec un rôle dans l'opposition.

On peut affirmer que M. Berthold a remporté une victoire personnelle alors qu'il a mené une campagne sur un train d'enfer, parcourant le comté de long en large et rencontrant les électeurs des trois MRC constituant ce dernier. Il doit également sa victoire à la notoriété qu'il a acquise à titre de maire de la ville de Thetford Mines.

« Je suis très content de la confiance que les gens m'ont accordée. Je me suis présenté pour représenter les gens de Mégantic-L'Érable et j'ai été élu pour le faire. Il y a des attentes, il y a des dossiers importants en cours, il faudra s'assurer que le gouvernement en place y soit attentif. »

M. Berthold affirme qu'il a déjà travaillé dans l'opposition, mais qu'il aurait préféré le faire au sein d'un gouvernement conservateur. « C'est dommage que les Québécois et les Canadiens n'aient pas compris que le Parti conservateur est le seul parti qui ait réussi économiquement depuis 2006. Le message n'a pas passé. Il y aura des analyses à faire. Au nombre des dossiers dont M. Berthold a fait état figure le fonds spécial de 50 millions $ du gouvernement fédéral pour les communautés tributaires du chrysotile de même que celui de la relance de Lac-Mégantic et la voie de contournement.

À cet égard, M. Berthold a tenu à souligner que la position du parti libéral « était la même que la nôtre. »

Tout au long du décompte, la victoire du nouveau représentant de Mégantic-L'Érable n'a jamais été mise en doute. Dès le premier bureau de scrutin dépouillé, il détenait une avance de 312 voix et cette majorité a augmenté de façon constante indépendamment du secteur du comté.

Après le dépouillement de 202 bureaux sur 233, M. Berthold comptait 14 262 voix pour 35,6 pour cent du vote contre 11 349 pour le candidat libéral David Berthiaume. Le néo-démocrate Jean-François Delisle était troisième avec 8615 votes. Le Bloc et sa candidate Virginie Provost récoltait un surprenant 4911 voix.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer