Réclamations inadmissibles: Dusseault défend son intégrité

Ciblé par un article du Ottawa Citizen sur... (Archives La Tribune)

Agrandir

Ciblé par un article du Ottawa Citizen sur des réclamations inadmissibles à la Chambre des communes, Pierre-Luc Dusseault dément avoir commis une quelconque malveillance.

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Faille
La Tribune

(SHEBROOKE) Ciblé par un article du Ottawa Citizen sur des réclamations inadmissibles à la Chambre des communes, Pierre-Luc Dusseault dément avoir commis une quelconque malveillance.

Dans un article du 30 septembre, le Ottawa Citizen révélait que six députés fédéraux ont réclamé des dépenses en frais d'hospitalité à la Chambre des communes après le déclenchement de la campagne électorale, ce qui est interdit puisque ces dépenses ne relèvent plus du travail des élus. Les néo-démocrates de Sherbrooke et de Compton-Stanstead, Pierre-Luc Dusseault et Jean Rousseau, sont au nombre des fautifs.

Tous deux ont demandé un remboursement pour leur présence au festival des Traditions du monde le 11 août alors que la campagne électorale a été déclenchée le 2 août.

Messieurs Dusseault et Rousseau ont respectivement réclamé 200 $ et 400 $ au parlement, des dépenses qui leur ont été refusées et qui sont toutes deux en processus de remboursement.

« Les billets ont été achetés à la mi-juin, on m'a invité et j'ai accepté l'invitation comme je le fais régulièrement avec plaisir en tant que député, tempère M. Dusseault. Peu de gens pouvaient prévoir que des élections seraient déclenchées aussi hâtivement. »

Sa rivale bloquiste, Caroline Bouchard, a sauté sur l'occasion pour questionner « l'éthique élastique » du député sortant. Dans un communiqué, cette dernière remet en question la version de son adversaire.

« Il ne pouvait pas ignorer que la campagne électorale était déclenchée. Ça faisait une semaine et demie qu'elle avait été déclenchée, peut-on lire. Et cet homme-là sollicite la confiance des Sherbrookois! »

Des accusations balayées du revers de la main par le principal intéressé qui assure que les montants sont en processus de remboursement puisqu'ils seront simplement ajoutés aux dépenses électorales.

4515 $ en frais d'hospitalité

L'article du Ottawa Citizen soulève également que Pierre-Luc Dusseault figure parmi les députés les plus dépensiers du dernier trimestre, soit entre le 1er avril et le 30 juin. Celui-ci a réclamé 4 519 $ en frais d'hospitalité, un montant qui n'excède cependant pas le plafond légal.

« Je n'ai pas de difficultés à défendre ce montant et je suis content de savoir que je suis parmi les députés les plus actifs dans ma communauté, plaide-t-il. Ça montre que je suis impliqué et que je vais à la rencontre des citoyens dans différentes activités organisées. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer