Kenney se défend d'entretenir le débat sur le port du niqab

Jason Kenney... (Archives La Presse)

Agrandir

Jason Kenney

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(SHERBROOKE) Le ministre sortant de la Défense nationale, Jason Kenney, se défend d'entretenir le débat sur le port du niqab à des fins purement électoralistes.

Selon lui, il s'agit au contraire d'un enjeu qui doit faire l'objet d'un débat public compte tenu du fait que les notions de transparence liées à l'identité sont au coeur « des valeurs partagées par tous les Canadiens ».

De passage à Sherbrooke mardi afin de prêter main-forte au candidat Marc Dauphin, M. Kenney a réitéré sa volonté de faire adopter une loi obligeant les nouveaux citoyens à se découvrir le visage lors des cérémonies d'assermentation.

À cet égard, le candidat conservateur de Calgary-Sud-Est réfute la position des libéraux et des néodémocrates à l'effet qu'il s'agit d'une manoeuvre de diversion étant donné que les citoyens doivent d'abord s'inscrire à visage découvert auprès d'un juge avant de se présenter à l'assemblée d'assermentation.

«Au moment où quelqu'un devient citoyen canadien, il doit le faire d'une façon transparente, ouverte et avec fierté.»


Selon M. Kenney, il devrait en être de même lors de l'assermentation officielle.

« Nous croyons qu'au moment où quelqu'un devient citoyen canadien, il doit le faire d'une façon transparente, ouverte et avec fierté, et non pas caché dans une cour, devant un juge... ».

Il a aussi rappelé que la position du Parti conservateur sur cette question est connue depuis novembre 2011, soit au moment où il a eu connaissance d'une procédure au cours de laquelle de nouveaux citoyens ont été assermentés le visage voilé.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer