Festival de St-Tite: la SQ ouvre des enquêtes pour des agressions

La Sûreté du Québec (SQ) a ouvert trois enquêtes pour de présumées agressions... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Saint-Tite

La Sûreté du Québec (SQ) a ouvert trois enquêtes pour de présumées agressions survenues lors du Festival western de Saint-Tite, en Mauricie.

Le célèbre festival s'est conclu dimanche, après 10 jours d'activités.

Au moins trois crimes contre la personne auraient eu lieu lors des festivités, a confirmé la SQ, qui mentionne que les enquêtes sont toujours en cours après que trois hommes eurent subi des blessures lors d'événements séparés. La force policière n'a pas voulu préciser si d'autres crimes sont survenus lors du festival.

Des médias ont rapporté qu'un jeune homme a été frappé et que son porte-monnaie aurait été volé, puis qu'un homme a été violemment frappé à coups de pied au visage et est depuis plongé dans un coma.

Le plus récente agression rapportée est celle d'un jeune homme de 21 ans qui aurait été frappé à coups de bouteille de bière pour ce qui serait un crime homophobe.

Les trois enquêtes sont toujours en cours et pour cette raison, la SQ ne veut pas fournir plus de détails.

Mélanie Dumaresq, porte-parole de la SQ, a toutefois précisé que selon des données provisoires, il n'y aurait pas eu d'augmentation significative du nombre de crimes contre la personne cette année. Au cours des deux dernières éditions du festival, il y a eu une dizaine de cas rapportés à chaque année, mentionne-t-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer