• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Le sénateur Patrick Brazeau plaide coupable à des accusations réduites 

Le sénateur Patrick Brazeau plaide coupable à des accusations réduites

Le sénateur Patrick Brazeau... (Photo PC)

Agrandir

Le sénateur Patrick Brazeau

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Giuseppe Valiante
La Presse Canadienne
Gatineau

Le sénateur Patrick Brazeau plaide coupable à des accusations réduites de voies de fait simple et de possession simple de cocaïne.

L'ancien membre du caucus conservateur de Stephen Harper a enregistré ce nouveau plaidoyer mardi au palais de justice de Gatineau.

Il avait initialement été accusé en 2013 d'agression sexuelle et de voies de fait envers une résidante de Gatineau et avait plaidé non coupable à ces accusations. L'accusation d'agression sexuelle avait ensuite été retirée, tout comme des accusations découlant d'une autre arrestation survenue en 2014.

Son avocat et le procureur de la couronne ont tous les deux demandé au juge Valmont Beaulieu d'accorder à M. Brazeau une absolution inconditionnelle.

Le juge se prononcera sur sa peine en octobre.

Patrick Brazeau, qui avait été nommé au Sénat par le premier ministre Stephen Harper, avait été exclu du caucus conservateur après avoir été accusé d'agression sexuelle et de voies de fait en 2013.

Il a ensuite été suspendu sans solde du Sénat en marge du scandale des dépenses de la Chambre haute.

Les démêlés de M. Brazeau avec la justice ne sont toutefois pas finis. Il doit aussi subir un procès pour s'être retrouvé au volant d'un véhicule alors qu'il était supposément en état d'ébriété.

Il sera également en cour pour se défendre d'accusations criminelles de fraude et de bris de confiance en lien avec ses réclamations de frais soumises au Sénat.

M. Brazeau, l'ancien chef du Congrès des peuples autochtones, a été nommé au Sénat par Stephen Harper en 2008.

Avant le début de ses problèmes avec la loi, le sénateur s'était fait connaître pour s'être battu contre Justin Trudeau dans le cadre d'un combat de boxe en 2012 qui visait à recueillir des fonds pour un organisme caritatif.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer