Desrochers a brassé les cartes

Anthony Brisebois et Maxime Boufard des Volontaires.... (Imacom, Julien Chamberland)

Agrandir

Anthony Brisebois et Maxime Boufard des Volontaires.

Imacom, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Quand la saison 2015 des Volontaires du Cégep de Sherbrooke s'amorcera samedi, ce sera une formation profondément remaniée qui foulera le terrain du plateau Sylvie-Daigle.

La fiche d'une victoire et neuf revers de la dernière saison a amené son lot de changements directs et indirects dans le camp des Volontaires. L'arrivée du nouvel entraîneur Marc-André Desrochers a contribué à modifier à la fois la philosophie et la physionomie des Verts. Dans la foulée de son arrivée, le quart-arrière Maxime Bouffard est passé des Cougars du Collège Champlain en division 1 aux Volontaires en division 2, où il occupera le poste de partant.

« Je suis avec Marc-André depuis six ans environ, il m'a entraîné au Triolet et à Champlain l'an dernier, alors j'étais déjà très à l'aise avec le système offensif à mon arrivée », explique le nouveau pivot de l'attaque sherbrookoise.

« Avec l'équipe qu'on a, je pense qu'on peut se rendre au Bol d'or.»

-Le nouveau quart partant Maxime Bouffard

Bouffard prendra ainsi la place de l'ancien quart de l'équipe Anthony Brisebois, converti en receveur de passe par son entraîneur au cours de l'hiver.

« Avec le transfert de Maxime Bouffard, Marc-André m'a demandé d'aller jouer comme receveur et j'ai accepté, tant que c'est pour le bien de l'équipe, indique Brisebois. C'est la première fois dans mes dix années de football que je suis receveur, mais depuis le début du camp, ça va bien, je sens que je m'améliore chaque jour. »

« Dans sa position de receveur, c'est vraiment un super athlète, je pense que même lui a réalisé qu'il va nous aider encore plus ainsi, ajoute Bouffard. La chimie entre nous est déjà présente. »

L'entraîneur à l'origine de ce bouleversement est persuadé que ce changement profitera à la fois aux athlètes qu'à l'équipe.

« J'ai déjà réalisé des changements de position chez les jeunes dans le passé et ça s'est très bien déroulé, indique Desrochers. Anthony est notre meilleur athlète. Receveur, c'est sa position. »

EN VERT POUR GAGNER

Maxime Bouffard a accepté de suivre son entraîneur jusqu'en seconde division afin d'obtenir l'occasion d'être partant. On peut présumer que derrière le quart étoile Michael Arruda à Champlain, les chances de progression paraissaient bien minces pour lui.

« Je ne suis pas parti de Champlain pour rien, j'avais des raisons, mais j'ai appris beaucoup de l'esprit de compétition qu'ils ont; ce sont des champions et j'essaie d'amener cette philosophie ici », explique Bouffard.

Celui-ci souhaite redonner les lettres de noblesse aux Volontaires après un passage à vide l'année dernière.

« Avec l'équipe qu'on a, je pense qu'on peut se rendre au Bol d'or, il n'y a aucun risque d'avoir une saison comme l'année dernière », insiste-t-il.

Bouffard et les Volontaires auront l'occasion de passer de la parole aux actes samedi, 19 h, contre les Nordiques de Lionel-Groulx.

afaille@latribune.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer