Une rentrée dans les travaux à l'école Saint-Gabriel

L'école St-Gabriel fait l'objet d'importants travaux.... (Imacom, Maxime Picard)

Agrandir

L'école St-Gabriel fait l'objet d'importants travaux.

Imacom, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Faisant l'objet d'importants travaux, l'école primaire Saint-Gabriel de Windsor accueillera tout de même ses quelque 140 élèves, jeudi matin. Alors que le directeur de la Commission scolaire des Sommets (CSS), Christian Provencher, assure que l'établissement est en mesure d'accueillir les enfants, le Syndicat de l'enseignement de l'Estrie (SEE), pour sa part, aurait préféré que les enfants soient déplacés dans d'autres locaux temporairement.Une source qui a préféré ne pas être identifiée a déploré l'état de l'école cette semaine, s'interrogeant sur l'arrivée des enfants compte tenu de l'état des lieux.

« On avait 17 écoles qui étaient en travaux cet été. Il y a plusieurs endroits où on a commencé avant la fin des classes. Notre objectif, c'était que ce soit terminé. À Saint-Gabriel, le délai n'était pas assez long », indique M. Provencher, qui est allé à l'école mardi, après avoir été interpellé par le personnel. « J'ai visité l'école. On est rendu à la fin de travaux. » « C'était des travaux majeurs, c'est un vieux bâtiment. Il faut répondre au nouveau Code du bâtiment », souligne M. Provencher. Des aménagements ont entre autres été faits pour le service de garde.

Les parents ont reçu une lettre les avisant que les locaux pour les élèves de la première à la sixième année sont fonctionnels. La classe de maternelle doit être prête à compter de la semaine prochaine. Les travaux à la bibliothèque et à l'étage du service de garde se poursuivront après la rentrée, pouvait-on lire. Les parents d'élèves de maternelle avaient la possibilité de garder les enfants à la maison. Ceux qui se rendent à l'école seront pris en charge par les éducateurs du service de garde et le personnel. « Jeudi et vendredi (aujourd'hui et demain), on va replacer adéquatement les locaux de maternelle. Les enfants auront leur rentrée scolaire avec tous les enfants », note M. Provencher. Les travaux doivent se poursuivre en dehors des heures de classe.

L'école Saint-Gabriel doit composer avec une hausse de clientèle, un « beau problème » selon M. Provencher.

Des pompiers sont allés inspecter le bâtiment. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) a également été contactée.

Invité à réagir, le président du Syndicat de l'enseignement de l'Estrie (SEE), Benoit Houle, estime que les enfants auraient dû être déplacés temporairement. Il cite en exemple des élèves de Notre-Dame-des-Érables, à Sainte-Anne-de-Larochelle, qui commencent l'année scolaire à la Chanterelle à Valcourt en raison de travaux. Environ 70 enfants sont déplacés temporairement.

« Le Tournesol n'est pas très loin... Il y a d'autres milieux qui auraient pu nous accueillir. Ce n'est pas adéquat », croit M. Houle. Les membres du SEE des trois commissions scolaires francophones seront visibles, aujourd'hui, afin de rappeler les enjeux du renouvellement de la convention collective.

« Je comprends le personnel qui arrive et qui est dans le barda. Je peux comprendre que ça ne fasse pas l'affaire... » ajoute M. Provencher.

La CSS compte environ 8500 élèves.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer