Vers une saison cycliste allongée à Sherbrooke

La Ville devrait prolonger la saison des cyclistes... (La Tribune, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

La Ville devrait prolonger la saison des cyclistes en allongeant la période d'interdiction de se garer en bordure de rue dans les zones cyclables qui s'échelonne actuellement du 1er mai au 1er novembre.

La Tribune, Jocelyn Riendeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La cohabitation entre vélos et autos sur le réseau routier sherbrookois pourrait franchir un pas de plus dans un avenir rapproché.

La Ville de Sherbrooke s'apprête à revoir les dates d'ouverture de ses voies cyclables sur rue afin d'allonger la saison de vélo. Il est actuellement interdit aux automobilistes de se stationner sur une voie cyclable du 1er mai au 1er novembre, mais la conseillère Hélène Dauphinais demande un prolongement de cette période, tant au printemps qu'à l'automne.

« C'est une petite mesure simple qui n'engage pas de changements majeurs », soutient-elle.

Mme Dauphinais estime que lancer la saison le 1er avril et la prolonger jusqu'en décembre permettrait aux citoyens de profiter encore plus longtemps des investissements faits par la Ville dans son réseau cyclable.

« Cette année, on ajoute 500 000 $ dans les pistes cyclables, alors c'est encore plus important de reconnaître leur importance », insiste-t-elle.

La durée de la saison est actuellement plus courte à Sherbrooke que dans d'autres villes comme Gatineau, Laval, Longueuil et Montréal, toutes plus longues d'au moins un mois. Les conseillers Marc Denault et Bruno Vachon ont affirmé être en accord avec l'idée, d'autant plus qu'une recommandation à cet effet avait été soumise par le Centre de mobilité durable de Sherbrooke dans son plan de 2012.

« On peut en faire un constat rapidement, les moeurs ont changé, nos rues étaient conçues pour les automobiles alors que maintenant, on parle beaucoup plus de cohabitation, souligne M. Denault. Les tempêtes de neige avant le 1er décembre sont plutôt rares, mais il faudra élaborer des mesures dans les cas où ça se produirait, ça fait partie des démarches qui restent à réaliser. »

Celui-ci estime toutefois qu'une prolongation de la saison à l'automne est plus probable qu'au printemps. « C'est plus problématique en raison des travaux de nettoyage qui sont menés au printemps. La solution qui va sûrement être apportée au comité de sécurité publique est celle de prolonger à l'automne », soutient-il.

Mme Dauphinais, elle, indique comprendre la situation, mais avance que les voies sur rue pourraient être ouvertes plus tôt que les pistes moins accessibles.

« La Ville a harmonisé les signalisations pour tous les types de voies cyclables, mais les délais pour le nettoyage sont plus rapides pour une piste sur rue », maintient-elle.

Si la conseillère aimerait voir le projet aboutir dès cet automne, M. Denault indique que le temps que la proposition soit acceptée au comité de sécurité publique, il faudra réalistement attendre à l'automne 2016 pour voir la proposition devenir un nouveau règlement municipal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer