• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Les sujets populaires sur Twitter reflètent les enjeux de la campagne 

Les sujets populaires sur Twitter reflètent les enjeux de la campagne

L'enjeu numéro 1 des élections fédérales dont les Canadiens discutent sur... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jordan Press
La Presse Canadienne
Ottawa

L'enjeu numéro 1 des élections fédérales dont les Canadiens discutent sur Twitter est le même que les chefs des principaux partis: l'économie.

Des informations de Twitter Canada démontrent que l'économie, l'emploi et la possibilité d'entrer en récession étaient les sujets en tête lors des premiers jours de la campagne au pays.

En seconde position venait la sécurité nationale, et particulièrement le projet de loi antiterroriste controversé des conservateurs, C-51.

Ces questions, incidemment, sont celles que le chef conservateur, Stephen Harper, souhaite mettre de l'avant pour démontrer qui serait le mieux placé pour gérer une situation économique difficile et pour élaborer une stratégie de sécurité nationale.

Mais la campagne ne fait que commencer et la conversation pourrait changer rapidement.

C'est ce qui s'est passé lors des élections provinciales en Alberta. Les débats en ligne sur l'économie et les sables bitumineux ont rapidement dévié vers l'éducation et les soins de santé, ce qui a coïncidé avec une hausse marquée des dons au Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Alberta.

«Quand on regarde les conversations sur Twitter tout au long du cycle électoral, on va vraiment voir quels partis commencent à faire passer leurs messages en regardant ce dont les gens commencent à parler sur Twitter», a expliqué Steve Ladurantaye, directeur des partenariats gouvernementaux de Twitter Canada.

Twitter Canada fait paraître jeudi ses premiers ensembles de données pour les quelque 26 000 gazouillis envoyés depuis le déclenchement de la campagne. Les chiffres seront publiés quelques heures avant que M. Harper, le chef libéral, Justin Trudeau, le néo-démocrate, Thomas Mulcair, et la chef du Parti vert, Elizabeth May, ne croisent le fer au premier débat des chefs de la campagne.

Les débats, et les leaders qui allaient y participer, ont été le troisième sujet le plus discuté sur Twitter.

Le réseau social a analysé tous les gazouillis envoyés durant les quatre premiers jours de la période électorale et accompagnés du mot-clic elxn42. Il ne tient pas compte des publications non identifiées de ce mot-clic, même si elles portaient sur les leaders, les candidats et les enjeux.

Au Québec, tout comme à l'Île-du-Prince-Édouard et en Colombie-Britannique, c'est le projet de loi C-51, la sécurité et la surveillance qui ont été le plus discutés.

La durée et le coût de cette campagne, qui sera la plus longue de l'histoire politique canadienne, ont dominé les conversations des abonnés de Twitter en Ontario.

L'augmentation de la fréquentation du site est déjà supérieure à celle observée dans les premiers jours de la campagne de 2011.

Environ 800 candidats au pays ont un compte Twitter. Selon le site, 37 pour cent des Canadiens sont abonnés, ce qui peut justifier le fait que les candidats croient qu'il y a des votes à gagner en ligne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer