Le Bloc a trouvé une candidate dans Sherbrooke

Caroline Bouchard... (Archives La Tribune)

Agrandir

Caroline Bouchard

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le Bloc québécois a choisi sa candidate pour la circonscription de Sherbrooke. Alors qu'on attendait une lutte à l'investiture entre Serge Cardin, toujours en réflexion, et Jasmin Roy-Rouleau, qui avait publiquement fait part de son intérêt, ce sera plutôt l'ex-journaliste de La Tribune Caroline Bouchard qui défendra les couleurs du Bloc.

Si la principale intéressée se dit toujours en réflexion, le président de l'exécutif dans Sherbrooke Sébastien Gagnon a confirmé la nouvelle.

« Tel que les statuts du parti le permettent, le national a décidé de désigner une candidate puisque les élections ont été déclenchées de façon hâtive par Stephen Harper. Le Bloc ne voulait pas attendre une course à l'investiture et nous pensons avoir une bonne candidature », commente M. Gagnon.

Appelé à présenter sa candidate, Sébastien Gagnon mentionne qu'elle est issue du monde des médias et qu'elle est en mesure de bien s'exprimer publiquement. Elle aurait été approchée par le parti. Le fait que Caroline Bouchard soit moins connue que ses adversaires Pierre-Luc Dusseault, Tom Allen et Marc Dauphin n'importune pas le président de l'exécutif sherbrookois.

« Une élection est toujours une tâche très imposante. En 2011, personne ne connaissait les candidats du NPD et ils ont été élus. Une élection n'est jamais gagnée d'avance. »

«J'ai été sollicitée»

Caroline Bouchard, mère à la maison, refuse de confirmer sa candidature malgré les prétentions du parti.

« Je comprends qu'il y a une rumeur d'une possible candidature sous la bannière du bloc. J'ai été sollicitée par des membres, mais pour l'instant, je réfléchis sérieusement. Je vérifie mes appuis et je ferai part de ma décision dans les prochains jours. La campagne est lancée alors je n'attendrai pas trop longtemps. »

«Je suis réaliste, mais dans Sherbrooke, tout est possible.»


Mme Bouchard dit songer sérieusement à une candidature depuis quelques jours, mais qu'elle est courtisée depuis quelques mois. Elle est membre du conseil d'administration des OUI Québec, section Estrie, une organisation qui fait la promotion de l'indépendance du Québec.

La candidate bloquiste estime que ses chances de l'emporter sont bonnes. « Je suis réaliste, mais dans Sherbrooke, tout est possible. Rien n'est gagné pour personne. Si je me voyais comme vaincue, je ne serais pas en train de réfléchir. »

Jasmin Roy-Rouleau... (Archives La Tribune) - image 4.0

Agrandir

Jasmin Roy-Rouleau

Archives La Tribune

Jasmin Roy-Rouleau, lui, confirme qu'il ne sera pas candidat et qu'il travaillera pour aider les candidates de la région, Caroline Bouchard et France Bonsant. « J'ai rencontré Mme Bouchard et c'est une bonne personne. Elle fera une bonne job dans Sherbrooke. Elle avait fait connaître ses intentions il y a quelques mois et elle a travaillé à se monter une équipe, mais je n'avais pas eu de nouvelles récemment. Je ne m'attendais plus à ce qu'elle soit intéressée, mais elle fera un bon travail. Nous n'avions pas besoin d'une course à l'investiture. »

M. Roy-Rouleau raconte avoir eu des rencontres avec Mme Bouchard et les représentants du parti pour prendre la meilleure décision pour la circonscription.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer