• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Véhicules semi-banalisés: la SQ met en place des mesures transitoires 

Véhicules semi-banalisés: la SQ met en place des mesures transitoires

L'accident a coûté la vie à trois personnes... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

L'accident a coûté la vie à trois personnes âgées à Dolbeau-Mistassini.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Tribune

(Montréal) La Sûreté du Québec (SQ) a adopté des mesures transitoires concernant l'utilisation de véhicules semi-banalisés lors de réponses à des appels d'urgence.

Ces mesures sont entrées en vigueur jeudi dernier, en attendant qu'un comité de travail analyse plus en profondeur l'utilisation de ce type de véhicules et précise les façons de la rendre plus sécuritaire. Le comité devrait formuler ses propositions au cours de l'automne.

Une collision survenue le 18 juillet a amené la SQ à baliser davantage l'utilisation de ces véhicules lors d'appels d'urgence. Cet accident a coûté la vie à trois personnes âgées à Dolbeau-Mistassini. La voiture des victimes est entrée en collision avec un véhicule banalisé de la Sûreté du Québec. Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a été chargé de l'enquête sur cet accident.

Le lieutenant Guy Lapointe, responsable du services des communications avec les médias à la SQ, a expliqué que le policier à bord d'un véhicule semi-banalisé ne pourra dorénavant intervenir que dans deux cas précis lors d'un appel d'urgence. Il pourra le faire s'il est à bord du seul véhicule disponible ou encore s'il se trouve le plus près de l'endroit d'où émane l'appel, dans la mesure où il y a un risque imminent pour la vie de quelqu'un.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer