La cloche de l'église de Sawyerville volée

La Sûreté du Québec (SQ) a ouvert une... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La Sûreté du Québec (SQ) a ouvert une enquête. La cloche est disparue entre le 5 juillet en après-midi et le 8 juillet. Le message est relayé depuis par les médias sociaux.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Christine Bureau</p>

(COOKSHIRE-EATON) L'Église Unie de Sawyerville, située dans la municipalité de Cookshire-Eaton, lance un appel à la population afin de retrouver sa cloche. Symbole d'espoir pour toute la communauté religieuse, elle est disparue en début de semaine, ni vu ni connu.

L'énorme cloche trônait devant le presbytère de l'Église Unie, située au 42, rue Principale Nord. La communauté se réunit dans son ancien presbytère depuis que le feu a ravagé son église en 2006. « Cette cloche a une valeur sentimentale pour nous. C'est la seule chose qui a été sauvée du feu », explique la ministre de l'Église Unie de Saywerville, Tami Spires. Après avoir passé cinq années dans un garage derrière le presbytère, la cloche a été installée devant leur lieu de culte comme un symbole de leur foi et de leur espoir.

« La cloche est un rappel que notre communauté était en mesure de poursuivre après la perte de notre bâtiment de l'église, et que tout notre bâtiment est peut-être disparu, mais que notre esprit, l'espoir et la foi ne sont pas diminués », explique-t-elle.

La Sûreté du Québec (SQ) a ouvert une enquête. La cloche est disparue entre le 5 juillet en après-midi et le 8 juillet. Le message est relayé depuis par les médias sociaux. « Je croyais que ce genre de choses arrivait seulement dans les grosses villes », a écrit une citoyenne.

La cloche pèse 500 livres. Elle était posée sur une base en ciment, qui se trouve toujours à sa place. « C'est difficile pour une ou deux personnes de voler quelque chose comme ça », note Tami Spires.

Si elle ignore pourquoi la cloche a été volée, la ministre ne perd pas espoir de la retrouver. « Nous tendons la main à nos amis et voisins en espérant que, peut-être, quelqu'un peut avoir vu ou entendu quelque chose. » Ceux qui ont des informations peuvent communiquer avec la SQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer