Plus que jamais, Sherbrooke est Raif

L'épouse du blogueur Raif Badawi, Ensaf Haidar, a... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

L'épouse du blogueur Raif Badawi, Ensaf Haidar, a assisté à la cérémonie devant l'hôtel de ville.

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Plus que jamais, Sherbrooke est Raif Badawi. À la suite d'un discours du maire Bernard Sévigny devant l'hôtel de ville, jeudi après-midi, deux immenses banderoles ont été déployées en soutien au blogueur saoudien condamné à dix ans de prison et à 1000 coups de fouet pour des textes qu'il a publiés sur son blogue.

Bernard Sévigny... (Imacom, Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Bernard Sévigny

Imacom, Jessica Garneau

Les deux banderoles, qui couvrent une partie de la façade de l'hôtel de ville, seront installées en permanence dans l'espoir que M. Badawi soit libéré. La première porte la mention « Sherbrooke est Raif », alors que la seconde indique « Raif Badawi citoyen de Sherbrooke ».

« Les membres du conseil municipal sont profondément touchés par le sort qui est réservé au Saoudien Raif Badawi. Sa condamnation a amené tous les Sherbrookois, tous les Canadiens et les citoyens de plusieurs nations à se lever et à revendiquer le droit à la liberté d'expression, pilier inéluctable de la démocratie », a commencé Bernard Sévigny.

Le maire n'a pas manqué de souligner que se tiendra vendredi devant le palais de justice de Sherbrooke, à 12h30, une 27e vigile en appui à M. Badawi. « Il y a 27 semaines, ce rassemblement apparaissait comme un acte isolé, mais aujourd'hui il fait partie d'une vaste campagne dont il est le coeur. Il en est le coeur parce que c'est ici que sa famille a choisi de l'attendre et de lancer son appel. Cet appel, Sherbrooke l'a entendu et a choisi de participer à ce combat. En témoignage de notre solidarité, nous avons décidé d'arborer les couleurs d'Amnistie internationale, des couleurs fortes associées à un slogan désormais très connu : Sherbrooke est Raif. »

Les deux banderoles arborant le visage du blogueur saoudien se sont alors déroulées d'un coup, un symbole émouvant qui a beaucoup ému la conjointe de Raif Badawi, Ensaf Haidar. Les yeux humides et la voix étranglée par l'émotion, elle a remercié tous ceux qui posent un geste pour son conjoint. « Merci pour Raif. Je pense que c'est important pour Raif. Ça lui donne du courage et de l'espoir. Je suis très, très contente. C'est très important et très touchant. »

« Ces banderoles rappelleront à tous et à toutes que les Sherbrookois sont avec Raif Badawi et demandent sa libération. Il ne faut pas baisser les bras. Il ne faut pas relâcher la pression. Ensemble nous pouvons faire pencher la balance et participer au dialogue de tolérance et d'ouverture initié par Raif Badawi », a ajouté Bernard Sévigny en décernant un certificat de citoyen de Sherbrooke à M. Badawi.

« Une citoyenneté sherbrookoise, c'est officieux, mais c'est significatif sur le plan du symbole. Nous avons très hâte de l'accueillir à Sherbrooke. »

Mireille Elchacar, coordonnatrice d'Amnistie internationale en Estrie, a qualifié ces gestes de « preuves ultimes de solidarité ». « Je trouve très fort que la Ville de Sherbrooke s'implique à ce point dans le dossier, parce que cette solidarité a commencé à l'échelle régionale. Pour nous, le fait d'avoir un ancrage dans Sherbrooke a fait en sorte que tous les acteurs de la société civile se sont joints à nous. Le message est clair. Le message est fort. Nous n'arrêterons pas tant que Raif ne sera pas libéré et tant qu'il ne sera pas avec nous ici au Québec, à Sherbrooke. Quand le gouvernement canadien voit que ses citoyens agissent et sont autant mobilisés, ça ne peut que continuer à mettre des pressions auprès de M. Harper. Dans ce cas-ci, on montre qu'en région on peut faire une campagne qui fait bouger le monde entier. »

Et à travers tout le brouhaha, une dernière question à celle qui mène une lutte sans relâche. Comment allez-vous Mme Haidar? « Je vais bien. Je veux dire merci beaucoup à tous les Québécois. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer