Expansion de la LNH: Stephen Harper prend parti pour Québec

Le nouvel amphitheatre de Quebec est en construction.... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Le nouvel amphitheatre de Quebec est en construction.

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Québec

Québec constitue le meilleur marché pour accueillir une nouvelle équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH), a déclaré jeudi le premier ministre Stephen Harper.

Alors que son gouvernement a refusé de financer la construction d'un nouvel amphithéâtre destiné à la renaissance des Nordiques, M. Harper a commenté le projet d'expansion de la LNH.

«À mon avis, il n'y a aucun endroit meilleur pour une équipe de la Ligue nationale que cette ville, Québec, qui est un grand centre de hockey», a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

M. Harper n'a pas hésité à marquer sa préférence pour la capitale québécoise, malgré la possibilité que la ville ontarienne de Markham soumette également un projet pour accueillir une concession de la LNH.

«Il y a déjà deux équipes en Ontario, a-t-il dit. On a besoin de deux équipes au Québec.»

Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, a annoncé mercredi un processus d'appel de candidatures pour un projet d'expansion qui pourrait permettre l'ajout d'un nombre indéterminé d'équipes du circuit nord-américain.

Le conglomérat Québecor, dont l'actionnaire de contrôle est le chef péquiste Pierre Karl Péladeau, a déclaré mercredi son intention de participer au processus d'expansion, qui se déroulera durant l'été.

M. Bettman a précisé que les prochaines semaines permettront de voir si Québecor est le seul groupe intéressé à obtenir une concession pour Québec.

Le Canadien de Montréal est la seule équipe de la LNH au Québec, depuis le déménagement des Nordiques, en 1995.

En raison du refus des conservateurs d'investir dans la projet de 400 millions $ pour la construction d'un amphithéâtre, qui doit ouvrir à Québec en septembre prochain, le gouvernement québécois et la Ville de Québec se sont partagés la facture de l'édifice, dont la gestion a été confiée à Québecor.

M. Harper avait pris cette décision malgré le fait que les membres de son caucus québécois, vêtus du chandail des Nordiques, avaient auparavant fait du projet leur priorité, en 2010.

En répondant à deux questions des journalistes à ce sujet, après une annonce d'un financement de 7 millions $ pour un événement naval, M. Harper a pris fait et cause pour le projet de retour de la LNH dans la capitale québécoise.

«C'est une affaire privée, il n'y a pas de rôle du gouvernement, mais évidemment, je suis un grand fan», a-t-il dit.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, est demeuré très réservé dans ses commentaires au sujet du processus amorcé mercredi par la LNH.

«Les gens de Québecor sont très bien équipés pour faire ce qu'il faut, a-t-il dit. Ils sont au travail et on va les laisser travailler.»

M. Labeaume, qui s'est félicité d'avoir lancé le projet d'amphithéâtre malgré les critiques qui trouvaient la construction hasardeuse sans l'assurance d'avoir une équipe, s'est montré du même avis que M. Harper.

«J'aime son idée, deux équipes au Québec et deux équipes en Ontario», a-t-il dit.

Lors d'une conférence de presse à Las Vegas, mercredi, Gary Bettman a mentionné le nom de trois villes dont l'intérêt envers la LNH est manifeste, soit Las Vegas, Seattle et Québec.

M. Bettman n'a donné aucune précision concernant l'ampleur de l'expansion, la première depuis 1999, qui pourrait résulter du processus estival.

Jeudi, M. Harper a annoncé une contribution de 7 millions $ de son gouvernement au Rendez-vous des grands voiliers, qui se tiendra à Québec en juillet 2017. Le financement d'Ottawa s'inscrit dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de la confédération canadienne.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer