• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > 12 mois de prison pour un conducteur en état d'ébriété qui a blessé un ami 

12 mois de prison pour un conducteur en état d'ébriété qui a blessé un ami

David Savard a été condamné mercredi à une... (Archives, La Presse)

Agrandir

David Savard a été condamné mercredi à une peine de 12 mois de prison fermes pour avoir conduit avec les facultés affaiblies causant des lésions.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Coupable de conduite avec les facultés affaiblies causant des lésions en juin 2011 sur la rue Pacifique à Sherbrooke, David Savard a été condamné mercredi à une peine de 12 mois de prison fermes.

Le juge Paul Dunnigan de la Cour du Québec a ajouté une interdiction de conduire de trois ans à la peine de détention imposée au palais de justice de Sherbrooke. 

«Je crois que je n'ai pas besoin de vous faire la leçon sur la conduite avec les facultés affaiblies et les risques qui y sont associés. La victime et vous auriez pu vous en tirer beaucoup plus mal», a mentionné le juge Dunnigan au moment d'imposer la peine qui était une suggestion commune de Me Jean Leblanc en défense et Me Tian Meng du ministère public.

L'accident dans lequel Savard a été impliqué est survenu dans la nuit du 22 au 23 juin 2011 sur la rue Pacifique à Sherbrooke. 

David Savard et son passager ont frôlé la mort lorsque le véhicule dans lequel ils prenaient place est entré en collision avec un poteau électrique vers 1 h 45 devant le 1228 de la rue Pacifique. La vitesse du véhicule était estimée entre 70 et 100 km/h. 

La Honda grise impliquée dans cette sortie de route a fait un vol plané de quelques mètres, avant d'aller frapper le poteau et le casser en deux. L'accident est survenu à un endroit où des de travaux étaient effectués. 

Les deux occupants du véhicule ont été soignés à l'hôpital pour leurs blessures à la suite de cet événement. Une prise de sang y avait été prise qui démontrait que le taux d'alcoolémie de David Savard était de 134 mg/100 ml de sang. 

Le passager a subi un traumatisme crânien lors de l'événement. Il  garde encore des séquelles de cet accident, dont un important trouble de l'humeur. 

Savard avait fait faux bond à la justice au moment de recevoir sa peine en janvier dernier. Il a été arrêté en avril dernier et est demeuré détenu depuis ce moment. 

Un total de 30 jours de détention a été retranché de sa détention.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer