Trop de place pour les touristes?

Plus de 250 citoyens de Lac-Mégantic ont assisté hier à une assemblée publique... (Plan fourni par la Ville de Lac-Mégantic)

Agrandir

Plan fourni par la Ville de Lac-Mégantic

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(LAC-MÉGANTIC) Plus de 250 citoyens de Lac-Mégantic ont assisté lundi à une assemblée publique d'information « très costaude », comme l'a qualifiée le présentateur et consultant Stéphane Lavallée, venu livrer le plan d'aménagement du centre-ville sinistré de Lac-Mégantic, à l'occasion d'une réunion extraordinaire du conseil municipal de Lac-Mégantic, présidé par la mairesse, Colette Roy Laroche.

Celle-ci a d'abord longuement campé l'importance de la rencontre, parmi les étapes de la relance économique, avec les défis et enjeux auxquels l'aménagement du centre-ville doit répondre.

« Il reflète les consensus des ateliers communautaires et des discussions, depuis mars 2014, les constats et les souhaits des citoyens dans la démarche de Réinventer la ville, où nous avons vu l'intelligence et la sagesse collectives », a-t-elle déclaré.

Elle a également tracé un portrait de la population autour du centre-ville et de sa situation économique, où plus de la moitié des gens vit sous le seuil de la pauvreté. Elle a convenu que le nouveau centre-ville « doit créer de la richesse, où les types de projets qui y seront proposés doivent améliorer la qualité de vie des concitoyens, en contribuant à augmenter la richesse foncière de la ville. »

L'urbaniste Jacques Chénier a ensuite passé en revue les grands concepts du scénario d'aménagement du centre-ville, avec leurs principes et leurs trois enjeux, soit premièrement la création d'un centre-ville conforme aux valeurs d'aujourd'hui mais fidèle au passé, puis un centre d'affaires habité, fonctionnel et performant et, troisièmement, un foyer de vie sociale attrayant pour les citoyens et les visiteurs.

Par la suite, l'urbaniste Jean-François Brisson a fait état des grandes orientations du Plan particulier d'urbanisme du centre-ville, dans six zones différentes. Il a énuméré les règlements de zonage, avec les usages de chaque zone, les règlements relatifs aux Plans d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA) et ceux aux Plans d'aménagement d'ensemble (PAE).

Usage touristique contesté

Lors de la période d'échange, à la fin de l'assemblée, plusieurs citoyens se sont exprimés contre le fait que le boulevard des Vétérans et le Parc du même nom semblaient voués à des usages touristiques, probablement à un projet de complexe hôtelier de masse et que les simples citoyens allaient ainsi perdre l'usage de la plus belle rue de la ville.

Ce fut l'opinion, entre autres, de Paulo Dostie, André Tanguay et Jean Cloutier, des interventions qui ont été applaudies par la foule. Pierre Paquet, pour sa part, trouvait exagéré le plus grand espace réservé aux parcs dans le nouveau centre-ville, au mémorial et aux sentiers piétonniers et cyclistes.

Régent Charland déplorait qu'on admette un sentier de VTT et de motoneiges sur la rue Thibodeau, au centre de Lac-Mégantic.

Pour le président de la Chambre de commerce région de Mégantic, Pascal Hallé, également propriétaire du bar L'Enjeu, sur la Promenade Papineau, il avait vu passer beaucoup de mentions restauration et bars sur les plans proposés tout au long de la soirée. «Il y a déjà trop de restaurants et de bars qui ont de la difficulté à rentabiliser leurs opérations, c'est une question de survie. Et moi, s'il y a un secteur touristique sur le boulevard des Vétérans, je ne renouvellerai pas mon bail dans les condos commerciaux. J'aurai intérêt à m'établir sur le boulevard moi aussi », a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer