Plan Nord: pas de hausses de tarifs d'Hydro-Québec

Pierre Arcand... (Archives La Presse)

Agrandir

Pierre Arcand

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

Hydro-Québec n'aura pas à hausser ses tarifs résidentiels pour financer les quelque 20 milliards $ qu'elle injectera dans le Plan Nord d'ici 2035, a assuré jeudi le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand.

En marge d'une série d'annonces reliées à Montréal, M. Arcand a écarté un scénario similaire au développement de la filière éolienne, principalement évoqué par la société d'État pour justifier ses hausses de tarifs.

Il a également garanti que l'implication d'Hydro-Québec dans le Plan Nord n'aura pas d'impact sur son dividende versé au gouvernement du Québec, qui a atteint un montant record de 2,53 milliards $ en 2014.

Au cours d'une mêlée de presse, le ministre n'a pas voulu expliquer précisément quels types de projets seront pilotés par Hydro-Québec, puisque les consultations auprès des communautés autochtones concernées ne sont pas terminées.

Le dossier à refait surface puisque le document d'environ 50 pages détaillant la nouvelle mouture du Plan Nord - qui prévoit des investissements de 50 milliards $ sur 20 ans - ne précise pas à quoi serviront les 20 milliards $ qui doivent être investis par la société d'État.

Questionné par les journalistes, le ministre des Ressources naturelles s'est limité à rappeler qu'il pouvait s'agir de projets hydroélectriques, de lignes de transport d'électricité ou de fibre optique, afin d'améliorer les communications au nord du 49e parallèle.

M. Arcand a fait ces commentaires en marge d'une série d'annonces relativement à des investissements privés totalisant 225 millions $ sur le territoire québécois couvert par le Plan Nord.

Il était accompagné du ministre de l'Économie, Jacques Daoust, du ministre délégué aux Mines, Luc Blanchette, ainsi que de représentants de Focus Graphite, Redevances Aurifères Osisko, mine Raglan et le COREM - spécialisée dans la recherche et le développement en traitement de minerai.

Estimé à 166 millions $, le projet de Focus Graphite débutera par une étude de faisabilité pour la construction d'une usine de transformation pour la production de produits de graphite à valeur ajoutée à Sept-Îles.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer