• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Transport en commun: Ouellet veut étendre le «tarif universitaire» au Québec 

Transport en commun: Ouellet veut étendre le «tarif universitaire» au Québec

Martine Ouellet... (Archives La Presse)

Agrandir

Martine Ouellet

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La candidate à la chefferie du Parti québécois (PQ), Martine Ouellet, propose que toutes les universités de la province offrent un « tarif universitaire » pour le transport en commun à ses étudiants, à l'instar de l'Université de Sherbrooke.

Une telle mesure coûterait environ 65 millions $, selon la porte-parole du PQ en matière de transports, d'électrification des transports et en stratégie maritime.

« Le tarif universitaire pour le transport collectif, je veux étendre ça à l'ensemble des établissements », a fait valoir Mme Ouellet, qui était de passage à Sherbrooke lundi.   

L'UdeS a mis en place en 2004 un programme de libre accès au transport en commun gratuit. Depuis 2010, les étudiants doivent assumer une partie des frais. L'entente a été renouvelée pour une durée de cinq ans récemment. Le coût du programme est d'environ 1,8 M $, partagé moitié moitié entre l'UdeS et les deux associations étudiantes, la FEUS et le REMDUS.

Martine Ouellet s'est montrée en faveur de la rémunération du quatrième stage en enseignement, comme la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) le réclame depuis plusieurs années. « Quand j'ai fait mes stages, j'étais rémunérée », a lancé celle qui a aussi mentionné vouloir hausser le financement des universités.

Martine Ouellet est candidate à la chefferie du PQ aux côtés de Pierre-Karl Péladeau, Bernard Drainville, Pierre Céré et Alexandre Cloutier. Le premier tour du vote est prévu le 15 mai prochain.

L'ancienne ministre des Ressources naturelles a lancé une charge à fond de train contre le gouvernement Couillard et les mesures d'austérité qu'il met de l'avant.

« Je n'ai jamais vu un premier ministre aussi ultrafédéraliste que Philippe Couillard. Il veut faire du Québec une province comme les autres. S'il veut que le Québec devienne une province comme les autres, il faut qu'on la démantèle », a-t-elle lancé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer