• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Vaccination: des chercheurs suggèrent d'établir une banque de données 

Vaccination: des chercheurs suggèrent d'établir une banque de données

Une étude ayant notamment regroupé des chercheurs en imminusation conclut en la... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Une étude ayant notamment regroupé des chercheurs en imminusation conclut en la nécessité de l'établissement au Canada d'une banque de données sur les maladies contagieuses afin de mieux les prévenir.

Cette suggestion contenue dans l'étude publiée jeudi par l'Institut C.D.Howe est émise alors qu'à elle seule, la Direction de santé publique (DSP) de la région de Lanaudière, au Québec, vient de recenser 119 cas de rougeole.

Le co-auteur de l'étude, Colin Busby, croit tout à fait pertinent qu'un dossier d'immunisation soit établi partout au pays, dès la naissance.

Présentement, les chercheurs de l'Institut C.D.Howe établissent que la vaccination au sein de la population canadienne d'âge mineur varie entre 70 et 95 pour cent, selon le vaccin. Un taux de 95 pour cent est généralement considéré comme idéal pour qu'une population puisse jouir d'une immunité acceptable.

Une seule des 10 provinces canadiennes, Terre-Neuve-et-Labrador, affiche une vaccination de 95 pour cent pour toutes les maladies contagieuses étudiées.

Le Québec est sixième, à 84 pour cent. Les deux dernières places sont occupées par le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse, à 69 et 66 pour cent, respectivement.

Colin Busby déplore que dans certaines provinces, les piètres méthodes de cueillette des données pour la vaccination des enfants d'âge pré-scolaire nuisent à la transmission d'informations pertinentes aux autorités de santé publique.

Un autre co-auteur, Nicholas Chesterley, a noté que bien des parents aux prises avec la vie active ont tendance à se contenter d'informations fragmentaires sur la vaccination de leurs enfants. Il relève aussi l'importance pour les provinces de partager leurs informations, un défi ayant aussi une nature technologique, croit-il.

À propos de la rougeole, la directrice régionale de la Santé publique de Lanaudière, Muriel Lafarge, affirme que la vaccination est très efficace et constitue le meilleur moyen de protection contre la maladie et ses complications.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer