• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > «Le projet de loi 20 va déshumaniser la pratique de la médecine familiale» 

«Le projet de loi 20 va déshumaniser la pratique de la médecine familiale»

Dr Louis Godin... (Archives Le Droit)

Agrandir

Dr Louis Godin

Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) «Un projet de loi 20 qui deviendrait loi et qu'on verrait évoluer pendant un an ou deux ans, avec tous les effets négatifs qui en découleraient, serait une opération de destruction massive de la médecine de première ligne. Et tout cela parce que le ministre de la Santé part d'un principe voulant que les médecins omnipraticiens du Québec travaillent moins alors qu'ils ont un comportement tout à fait identique à celui des autres médecins au Québec ou ailleurs au Canada.»

Le président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, le Dr Louis Godin, est de passage à Sherbrooke mercredi afin de discuter avec les médecins de famille de la région des effets néfastes de l'adoption potentielle du projet de loi 20 et de les consulter sur des solutions alternatives à proposer au gouvernement provincial pour améliorer le problème d'accessibilité à la médecine familiale, sans pour autant compromettre la qualité des soins.

«Le projet de loi 20 propose de carrément déshumaniser la pratique de la médecine familiale en la transformant en un simple travail à la chaîne», ajoute le Dr Godin soulignant que l'imposition de quotas «irréalistes» de patients et de consultations mènerait, notamment, au délaissement des clientèles plus lourdes et vulnérables.

La désertion de la médecine de famille comme choix de carrière par les étudiants serait un autre des effets pervers de l'adoption de la loi 20. L'abandon de la pratique par certains médecins omnipraticiens serait aussi un risque, selon la FMOQ.

La FMOQ rencontre plus de 200 médecins de la région sur un bassin de 350. «Le taux élevé de présence, dans un contexte où les hôpitaux et les cliniques poursuivent leurs activités, démontre bien la préoccupation des médecins omnipraticiens», précise le Dr Godin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer