Les artisans de 30 vies se rangent derrière Raif Badawi

Émile Proulx-Cloutier... (Capture d'écran)

Agrandir

Émile Proulx-Cloutier

Capture d'écran

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Dix minutes. Dix minutes qui peuvent épargner 10 ans de prison à Raif Badawi : le message est lancé par le comédien de 30 vies, Émile Proulx-Cloutier, qui invite les jeunes du Québec à se mobiliser pour la libération du blogueur saoudien.

Dans le cadre d'une campagne d'Amnistie internationale intitulée « Jeunes pour Raif », le chanteur invite les élèves et les étudiants de la province à écrire au ministre des Affaires étrangères du Canada.

Les comédiens de l'émission de Radio-Canada ont fait une pause pour tourner la vidéo où Émile Proulx-Cloutier lance son invitation; celle-ci circule abondamment sur les médias sociaux. Les jeunes des écoles secondaires et des cégeps ont été invités à écrire au ministre John Baird. Ce dernier a annoncé sa démission mardi matin.

L'objectif est de réunir le plus d'étudiants et d'élèves qui écriront au ministre afin de faire pression auprès des autorités saoudiennes pour qu'elles le libèrent et que le jeune blogueur puisse retrouver sa conjointe et ses trois enfants, qui sont réfugiés à Sherbrooke.

« Je vous demande de propager ce message partout, svp. Si vous êtes des profs, parlez-en à vos élèves, si vous êtes des parents, parlez-en à vos jeunes. Si vous êtes au secondaire ou au Cégep, passez l'information. Le but, c'est qu'il reçoive des camions de lettres. Des courriels oui, mais aussi des lettres physiques. C'est pas long, ça prend 10 minutes pour peut-être épargner 10 ans de prison à un gars cinquante mots pour lui éviter une cinquantaine de coups de fouet par semaine. »

« Son crime, c'est d'avoir ouvert un blogue, qui incitait ses concitoyens à débattre en ligne de questions sociales et politiques. C'est ça son crime, ouvrir un blogue. Pour ça, il a été condamné à 10 ans de prison, 300 000 $ d'amendes, et 1000 coups de fouet, à raison de 50 coups de fouet par semaine, chaque vendredi. Bref, la barbarie pure », lance Émile Proulx-Cloutier, qui nous a donné Aimer les monstres. Raif Badawi est emprisonné depuis 2012 en Arabie saoudite.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer