Plus de mariages entre femmes que de mariages entre hommes

La proportion de mariages entre conjoints de même sexe au sein des mariages... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne
Montréal

La proportion de mariages entre conjoints de même sexe au sein des mariages dans leur ensemble demeure à peu près la même depuis 10 ans au Québec, mais les mariages entre deux femmes sont maintenant plus nombreux que ceux entre deux hommes.

C'est ce qu'a indiqué, mardi, l'Institut de la statistique du Québec dans sa plus récente analyse sociodémographique des 10 premières années de mariages entre conjoints de même sexe.

Depuis que les mariages entre conjoints de même sexe ont été autorisés au Québec, soit depuis 2004, leur proportion par rapport à l'ensemble des mariages tourne autour de deux à trois pour cent, indique l'ISQ.

Durant les premières années, ce sont les mariages entre hommes qui étaient les plus fréquents parmi les mariages entre conjoints de même sexe. Mais depuis l'année 2011, ce sont les mariages entre femmes qui sont devenus les plus fréquents. Ainsi, en 2013, on a dénombré 309 mariages entre deux femmes comparativement à 288 mariages entre deux hommes. Et en 2011, il y a eu 256 mariages entre deux femmes contre 237 mariages entre deux hommes.

Les mariages entre conjoints de même sexe demeurent très minoritaires. Ainsi, en 2013, les autorités avaient enregistré 597 mariages entre conjoints de même sexe et 22 593 mariages entre conjoints de sexe opposé.

«Au début, il y avait plus de mariages d'hommes que de mariages de femmes. Et c'est vers 2008, je dirais, qu'on voit une petite tendance à la hausse chez les mariages entre femmes, tandis que chez les hommes, ça fluctue, donc il n'y a pas nécessairement de tendance chez eux. Ça fait en sorte que depuis trois ans, le nombre de mariages de femmes est légèrement plus élevé que les mariages d'hommes. Mais de là à parler de tendance, on va attendre de voir encore quelques années», a affirmé en entrevue la démographe de l'ISQ Anne Binette Charbonneau, auteure de l'étude.

Âge

La démographe a également remarqué des écarts d'âge plus importants chez les hommes pendant la période étudiée, soit de 2004 à 2013.

Ainsi, l'écart d'âge entre deux hommes qui se mariaient était de 7,4 ans, alors qu'il était de 5,2 ans chez deux femmes qui se mariaient.

Chez les couples de sexe opposé, l'écart d'âge était moindre, soit de 4,5 ans, souligne la chercheure dans son étude.

Au fil des ans, l'âge moyen des conjoints de même sexe au moment du mariage a fluctué entre 40 et 44 ans.

Chez les conjoints de sexe opposé, l'âge moyen au moment du mariage s'est élevé durant la période étudiée, soit de 2004 à 2013. Toutefois, il demeure inférieur à celui des conjoints de même sexe. Par exemple, en 2013, l'âge moyen au moment du mariage était de 38,5 ans chez les conjoints de sexe opposé, alors qu'il était de 43 ans chez les conjoints de même sexe, indique l'ISQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer