La conjointe de Raif Badawi à Tout le monde en parle

Ensaf Haidar, lors d'une manifestation tenue à Montréal... (Archives La Presse)

Agrandir

Ensaf Haidar, lors d'une manifestation tenue à Montréal la semaine dernière.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Karine Tremblay</p>
Karine Tremblay
La Tribune

(SHERBROOKE) La conjointe de Raif Badawi, Ensaf Haidar, sera à Tout le monde en parle dimanche soir. Accompagnée de l'agente de développement régional pour Amnistie internationale-Estrie, Mireille Elchacar, elle s'entretiendra avec Guy A. Lepage de la situation de son mari,  saoudien condamné à 10 ans de prison, à 1000 coups de fouets et à 300 000$ d'amende pour avoir exprimé, sur son blogue, des positions jugées trop libérales en Arabie saoudite.

Au Québec comme partout à travers le monde, de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer l'injuste châtiment réservé à Badawi et pour réclamer sa libération.  

Établie à Sherbrooke avec ses trois jeunes enfants depuis plus d'un an, Mme Haidar milite sans relâche pour la libération de son mari.

Ce passage à la populaire émission de ICI Radio-Canada pourrait lui permettre de trouver de nouveaux appuis dans la province.

Un important rassemblement est d'ailleurs prévu à Ottawa, le 29 janvier, devant l'ambassade d'Arabie saoudite. Amnistie internationale espère mobiliser un grand nombre de manifestants.

Thetford Mines

Par ailleurs, le groupe d'Amnistie internationale de Thetford Mines tiendra une vigile à la Place de la Paix devant le Cégep de Thetford vendredi sur le coup de midi pour appuyer Raif Badawi, ce prisonnier d'opinion détenu actuellement en Arabie Saoudite et dont la famille a trouvé refuge au Québec depuis novembre 2013.

Le groupe d'Amnistie internationale de Thetford Mines tient cette vigile afin de demander aux députés, maires, syndicats et population de la région de poser des actions concrètes pour la libération de Raif Badawi. «Nous allons remettre une lettre à nos députés pour être acheminée à l'ambassadeur de l'Arabie saoudite afin de faire pression sur son gouvernement», de préciser Mme Denyse Bouffard, responsable du groupe de Thetford Mines.

Mme Bouffard a ajouté que cette courte vigile permettra de sensibiliser davantage au cas de ce prisonnier de conscience victime de torture et qui pourrait mourir si la sentence de 50 coups de fouet se poursuit tous les vendredis comme prévu.

Il sera possible de signer la version papier de la pétition lors de ce rassemblement.

«Plusieurs associations et regroupements ont été invités à participer à cette vigile tout comme nos députés et nos maires. Nous attendons le plus de gens possible, ne serait-ce que pour une courte apparition à l'heure du dîner vendredi à la Place de la Paix devant le Cégep de Thetford», d'insister Mme Bouffard.

La manifestation de soutien à Sherbrooke aura lieu aussi vendredi midi à Sherbrooke.

- Avec Nelson Fecteur

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer