Un Sherbrookois prépare un documentaire sur la Corée du Nord

Étienne Ravary s'est déjà rendu en Corée du... (Photo fournie)

Agrandir

Étienne Ravary s'est déjà rendu en Corée du Nord pour y recueillir des images.

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) À l'heure où les relations entre la Corée du Nord et les États-Unis font la manchette en raison de la diffusion du film controversé The Interview, Étienne Ravary, un Sherbrookois de 25 ans, travaille à un documentaire sur le pays de Kim Jong-un. Son North Korea Projet, qui constitue aussi son essai de maîtrise, tombe à point et vise à présenter un portrait « objectif » du petit État asiatique.

M. Ravary, étudiant en politique appliquée au campus de Longueuil de l'Université de Sherbrooke, ne craint pas les conséquences négatives de la récente controverse. Il évitera néanmoins de réaliser des entrevues directement en Corée du Nord pour assurer sa sécurité et celle de ses collaborateurs.

« J'ai choisi la Corée du Nord parce que c'est un sujet encore peu exploité. Je participerai au partage de connaissances qui existent peu. Je m'intéresse notamment à la propagande. Il y avait plusieurs choix dans l'histoire de l'humanité, mais dans l'actualité, il s'agit d'un des exemples les plus patents. C'est un des derniers vestiges d'un modèle dictatorial où il y a un culte de la personnalité pour un dirigeant. L'objectif est de tenter de comprendre le régime et de présenter des aspects moins connus du pays », explique le journaliste pigiste qui s'est adjoint les services du réalisateur Laurent Dansereau.

Les deux hommes se sont d'abord rendus en Corée du Nord. « Nous n'avons pas réalisé d'entrevues là-bas, mais nous devions y aller pour donner une légitimité au documentaire. Nous y avons capté plusieurs images. Je ne dirais pas que nous y étions clandestins, mais nous évitions d'aborder le sujet du documentaire. »

Étienne Ravary voyagera par ailleurs en Corée du Sud le 21 janvier pour plusieurs entrevues avec des dissidents nord-coréens, des politiciens et des professeurs. « Nous revendiquons une forme d'objectivité, mais elle ne peut pas être totale. Nos questionnaires essaient de maximiser la neutralité. Nous avons entre autres trouvé des Nord-Coréens qui étaient satisfaits de leur vie dans leur pays. Nous chercherons une variété d'intervenants et nous tentons d'organiser une rencontre avec le ministre coréen de l'unification des deux Corées. La Corée du Nord a changé beaucoup au cours des dernières années, mais nous en avons encore la vision d'il y a 20 ans. »

Le jeune homme de 25 ans, qui décrit sont projet comme modeste, ne craint pas les complications liées aux susceptibilités nord-coréennes. « Notre documentaire n'est pas fait aux États-Unis. Nous cherchons avant tout à comprendre la dynamique à l'interne, ce qui explique la pérennité du régime. Il n'y a pas de risques. Je ne pense pas que la Corée du Nord a les moyens de traquer un projet modeste. Ça reste marginal. Le pire qui pourrait arriver, c'est que quelqu'un fasse un rapport au gouvernement ou qu'on tente de nous censurer. »

Étienne Ravary estime que les récents événements n'empêcheront pas les intervenants de participer au documentaire. « Au contraire! Les professeurs voudront mettre de l'avant leurs connaissances. S'il y a un risque, ce sera d'obtenir des réponses encore plus incendiaires à nos questions. Nous nous sommes assurés avec l'ambassade à Montréal que notre sujet serait acceptable là-bas. »

Le Sherbrookois s'explique d'ailleurs mal le tapage entourant The Interview, alors que la sortie du film Team America, en 2004, était passée sous le radar. On y montrait pourtant le meurtre de Kim Jong-il. « Je crois qu'on en parle plus en Occident qu'ils en parlent là-bas. »

Étienne Ravary devrait aussi se rendre à Washington et New York pour sa collecte d'information. Le documentaire, qu'il produit lui-même pour environ 40 000 $, devrait être terminé cet automne. Pour en savoir plus : www.northkoreaproject.tv

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer