• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > 25e de Polytechnique: Blaney se tient loin du débat sur le contrôle des armes 

25e de Polytechnique: Blaney se tient loin du débat sur le contrôle des armes

Steven Blaney... (Photo PC)

Agrandir

Steven Blaney

Photo PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
Ottawa

Le ministre fédéral de la Sécurité publique estime que c'est en continuant à gonfler les rangs des étudiants en génie que les femmes réussiront à panser les plaies de la tuerie de l'École polytechnique.

C'est la réponse qu'a offert Steven Blaney, lundi, lorsqu'on lui a demandé s'il avait choisi le moment approprié pour débattre d'un projet de loi visant à faciliter l'accès aux armes à feu, alors même que le 25e anniversaire de la fusillade se profile à l'horizon.

Le ministre a par ailleurs indiqué, en marge d'une conférence de presse, qu'il n'avait pas été invité à participer aux activités commémoratives de la tragédie, qui a fait 14 victimes - toutes des femmes - et 13 blessés.

Vendredi dernier, des associations et institutions du génie ont uni leur voix à celles d'ex-étudiantes et diplômées de l'institution pour appeler au retrait du projet de loi C-42, qui est actuellement à l'étude au parlement.

L'une des survivantes de la tragédie du 6 décembre 1989, Nathalie Provost, a prévenu que le lobby des armes était «en train de gagner la guerre».

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) et le Parti libéral ont d'ores et déjà signalé qu'ils s'opposeraient au projet de loi, estimant que certaines de ses dispositions mettent en danger la sécurité des Canadiens.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer