L'automutilation, une pratique en hausse chez les adolescents

L'automutilation est de plus en plus répandue parmi les jeunes, indique un... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Helen Branswell
La Presse Canadienne
Toronto

L'automutilation est de plus en plus répandue parmi les jeunes, indique un rapport sur cette troublante pratique.

Le rapport révèle une augmentation de 85 pour cent du nombre d'enfants âgés entre 10 et 17 ans admis à l'hôpital après s'être infligé des blessures.

La vaste majorité de ces hospitalisations résultent d'intoxications par des médicaments d'ordonnance.

Ce rapport de l'Institut canadien d'information sur la santé fait également état d'une forte augmentation des coupures ou des perçages auto-infligés, la majorité du temps par des filles. Les admissions à l'hôpital pour des coupures ont augmenté de 90 pour cent chez les filles, au cours des cinq dernières années.

Bien que les chiffres demeurent assez bas, les experts précisent que le nombre d'admissions à l'hôpital est sans doute plus bas que la réalité, car dans beaucoup de cas, les adolescents qui se font ces blessures n'aboutissent pas nécessairement à l'hôpital.

La docteure Susan MacKenzie du Centre pour les dépendances et la santé mentale de Toronto affirme voir beaucoup d'enfants qui se mutilent dans sa clinique.

Les experts expliquent que certains jeunes utilisent la stratégie de l'automutilation pour surmonter leur détresse émotionnelle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer