• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Capsules de détergent: un enfant intoxiqué est hospitalisé chaque jour 

Capsules de détergent: un enfant intoxiqué est hospitalisé chaque jour

Les capsules de détergent à lessive disponibles sur le marché depuis quelques... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Montréal

Les capsules de détergent à lessive disponibles sur le marché depuis quelques années semblent présenter une menace grave pour les enfants.

Une enquête réalisée par l'hôpital pédiatrique Nationwide a déterminé que les centres antipoison des États-Unis ont reçu, en 2012 et 2013, des appels concernant 17 230 enfants âgés de moins de six ans qui avaient avalé, respiré ou été autrement exposés au détergent contenu dans les capsules - soit une moyenne d'environ un enfant par heure.

De plus, 769 jeunes enfants ont été hospitalisés pour la même raison pendant cette période, soit une moyenne d'un enfant par jour. Un enfant est décédé.

Les enfants âgés d'un ou deux ans représentaient les deux tiers des cas, puisqu'à cet âge ils ont tendance à porter des objets à leur bouche pour explorer leur environnement. En plaçant une capsule dans leur bouche, ils risquent d'avaler des quantités importantes de produits chimiques concentrés.

La vaste majorité des cas recensés pour cette étude étaient des cas d'ingestion.

Le co-auteur de l'étude, le docteur Marcel J. Casavant, a prévenu que les enfants peuvent méprendre les capsules de détergent pour des jouets, du jus ou des bonbons, en raison de leurs couleurs vives. Ils n'ont besoin que de quelques secondes d'inattention de la part des adultes pour ouvrir les capsules, en avaler le contenu ou se brûler les yeux, a-t-il dit.

Près de la moitié (48 pour cent) des petites victimes ont été prises de vomissements. D'autres se sont étouffées (13 pour cent), se sont irrités les yeux (11 pour cent) ou ont semblé léthargiques (7 pour cent).

L'autre auteur de l'étude, le docteur Gary Smith, prévient qu'aucune capsule ne semble véritablement être à l'épreuve des enfants, en dépit des modifications apportées aux produits par certains fabricants.

Il conseille aux parents de jeunes enfants d'utiliser des détergents traditionnels, qui sont nettement moins toxiques, ou à tout le moins de ranger les contenants de détergent en capsule dès que l'utilisation est terminée, en hauteur, loin de la portée des enfants et idéalement dans une armoire verrouillée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer