Hydro suggère d'étaler les hausses tarifaires sur cinq ans

Hydro-Québec recommande d'étaler sur cinq ans, plutôt que trois, l'augmentation... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Hydro-Québec recommande d'étaler sur cinq ans, plutôt que trois, l'augmentation tarifaire découlant du passage du tarif L au tarif LG imposé à Hydro-Sherbrooke. Le maire Bernard Sévigny respire un peu mieux, lui qui dénonçait la hausse trop rapide des tarifs depuis le mois de mars.

Encore cette semaine, M. Sévigny répétait que la ponction supplémentaire liée à la décision de la Régie de l'énergie représentait une bouchée colossale de 4,2 M$ dans le budget municipal 2015. L'étalement suggéré permet de réduire l'effort budgétaire de 2,2 M$. « Dans les faits, ça nous donne de l'air! » a soufflé d'emblée le maire de Sherbrooke.

Si la Régie de l'énergie ne fera connaître sa décision en lien avec cette demande qu'en avril 2015, Bernard Sévigny tient pour acquis que la demande d'Hydro-Québec sera acceptée. « Nous n'avons pas l'intention de nous opposer à cette suggestion et je ne crois pas que l'Association des redistributeurs d'électricité du Québec, que je préside, s'y opposera non plus. On se demande même si on ira aux consultations pour dire que nous sommes d'accord. Nous allions intégrer un manque à gagner de 4,2 M$ au budget, mais maintenant, nous inscrirons 2 M$. »

Le rééquilibrage proposé par Hydro-Québec fait passer le montant supplémentaire que Sherbrooke devra payer, à terme, de 7 à 6,5 M$. Pour 2015, Sherbrooke doit donc prévoir 2 M$ au budget, plutôt que 4,2 M$. Pour 2016, ce sont 2,7 M$ plutôt que 4,7 M$. « Les changements dans la structure tarifaire ne sont pas des bonnes nouvelles, parce que ça nous coûte plus cher, mais nous serons maintenant davantage en mesure d'absorber ces hausses, notamment grâce au développement qui se produira sur notre territoire au cours de ces cinq années. »

Si la Régie ne se pliait pas aux suggestions d'Hydro-Québec, la Ville procéderait aux ajustements nécessaires en avril.

Bernard Sévigny a rapporté avoir fait plusieurs représentations auprès des députés régionaux et auprès du gouvernement provincial. Il semble avoir été entendu.

« La demande d'Hydro-Québec est un pas dans la bonne direction », a d'ailleurs déclaré le député de Sherbrooke Luc Fortin dans un communiqué.

« Depuis que ce changement de tarification est dans l'air, je n'ai cessé de poser des questions, même au Salon bleu. [...] Cette proposition m'apparaît être un dénouement heureux », a indiqué la députée de Richmond Karine Vallières.

Les élus sherbrookois sont toujours à tenter de boucler le budget 2015. Dans l'attente d'une proposition d'étalement pour les hausses tarifaires, il n'avait pas été exclu de repousser le lac-à-l'épaule prévu à la fin du mois. Bernard Sévigny croit maintenant qu'il sera possible de respecter les délais prescrits. Le dépôt du budget est quant à lui prévu le 15 décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer