CHUS : Les mauvaises créances frôlent le million de dollars

Les mauvaises créances de patients étrangers soignés au CHUS ont explosé dans... (IMACOM, René Marquis)

Agrandir

IMACOM, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les mauvaises créances de patients étrangers soignés au CHUS ont explosé dans la dernière année pour frôler le million de dollars. C'est trois fois plus que la moyenne des dernières années.

Selon des documents obtenus par La Tribune grâce à la loi d'accès à l'information, le Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) a dû rayer 954 000 $ de ses comptes en 2012-2013. Ce montant représente pas moins de 45 pour cent des sommes exigées aux 1244 patients de l'extérieur du Canada qui ont été soignés au CHUS cette année-là.

Les deux tiers de ce montant perdu sont attribuables à seulement cinq patients, explique Claude Gaulin, directeur adjoint des ressources financières et des services techniques du CHUS. Deux cas plus particuliers représentent à eux seuls une mauvaise créance de quelque 450 000 $. Un patient a été hospitalisé pendant environ trois mois et un autre a subi de coûteux traitements n'ayant pas nécessité de chirurgie.

La plupart des patients étrangers soignés au CHUS proviennent des États-Unis. Dans la très grande majorité des cas, il s'agit de situations urgentes, par exemple des touristes de passage dans la région qui nécessitent des soins rapidement.

- avec William Leclerc

Texte complet dans La Tribune de samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer