Les plages suivies de plus près

L'été dernier, la plage Lucien-Blanchard a été fermée... (Archives La Tribune)

Agrandir

L'été dernier, la plage Lucien-Blanchard a été fermée 12 jours sur 58, dont 7 jours pour des raisons préventives à la suite de fortes pluies.

Archives La Tribune

Partager

(SHERBROOKE) Pour améliorer encore plus la qualité de l'eau de ses deux plages municipales, la Ville de Sherbrooke mettra plusieurs actions de l'avant cette année. Des mesures déployées l'an dernier pour mieux gérer les oiseaux aquatiques ont par ailleurs eu l'effet escompté, estiment les fonctionnaires municipaux dans un rapport présenté lundi soir aux élus.

L'été dernier, la plage Lucien-Blanchard a été fermée 12 jours sur 58, dont 7 jours pour des raisons préventives à la suite de fortes pluies. Quant à la plage du secteur Deauville, aucune fermeture n'est survenue. Ces deux plages, échantillonnées quotidiennement, ont été fermées en présence d'une cote « D » (polluée), conformément aux recommandations du ministère de l'Environnement.

En 2011, la Ville avait décidé de fermer les plages en présence d'une cote « C » (passable) afin de rassurer la population.

Comme les résultats de l'échantillonnage sont connus avec un peu plus de 24 heures de retard, tests de laboratoire obligent, les Sherbrookois s'étaient parfois baignés dans de l'eau passable ou polluée à la plage Lucien-Blanchard et avaient été souvent privés inutilement de leur aire de baignade. Cette plage avait été fermée plus de 20 jours dans l'été, dont au moins six en raison d'une cote C.

Texte complet dans l'édition de La Tribune de mardi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer