La mère de Roxanne Bouffard-Cyr réclame des lois plus sévères

Si elle pardonne à Martin Nadeau la collision qui a enlevé la vie à sa fille,... (Imacom, Jocelyn Riendeau)

Agrandir

Imacom, Jocelyn Riendeau

Partager

Sur le même thème

(SHERBROOKE) Si elle pardonne à Martin Nadeau la collision qui a enlevé la vie à sa fille, la mère de Roxanne Bouffard-Cyr, de Sherbrooke, n'acceptera jamais les gestes qui ont mené aux tragiques événements du 12 janvier dernier. « Jamais je ne pourrai être en accord avec la conduite avec les facultés affaiblies ou de fuir les lieux d'un accident. Cependant, je suis convaincue qu'il ne voulait pas frapper Roxanne », explique Lyne Bouffard, la mère de Roxanne.

Dans une lettre intitulée « Du désarroi au lâcher-prise » qu'elle a fait parvenir à La Tribune, Lyne Bouffard s'adresse directement « au conducteur, qui accidentellement, a mortellement heurté en voiture ma fille Roxanne » sur la rue Prospect à Sherbrooke.

« Je choisis de percevoir le deuil de Roxanne comme une occasion de faire grandir ma foi en la vie et en l'Univers. Même si c'est inconcevable, je choisis de pardonner l'événement en question », écrit Lyne Bouffard dans sa missive.

Lyne Bouffard indique qu'elle n'a pas encore croisé le regard de celui qui est accusé d'avoir happé mortellement sa fille de 19 ans et blessé grièvement Bohémie Drouin.

« J'ai bien l'intention de suivre les procédures judiciaires. Je vais être à l'enquête préliminaire puis au procès », soutient Lyne Bouffard. Martin Nadeau reviendra devant le tribunal les 30 et 31 mai pour son enquête préliminaire.

Texte complet dans La Tribune de samedi.

 

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer