• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Les péquistes défendent les compressions imposées aux universités (vidéo) 

Les péquistes défendent les compressions imposées aux universités (vidéo)

Pierre Duchesne... (Photo PC)

Agrandir

Pierre Duchesne

Photo PC

Partager

Alexandre Robillard
La Presse Canadienne
Québec

Le gouvernement péquiste a dû défendre, mercredi, les compressions de 140 millions $ exigées des universités pour l'année en cours, alors que l'opposition libérale l'accuse de vouloir casser le réseau d'enseignement supérieur.

Le chef libéral intérimaire, Jean-Marc Fournier, a déclaré en Chambre que ces réductions budgétaires s'ajoutent au gel des frais de scolarité, pour lequel les universités souhaitaient être compensées.

M. Fournier a accusé le ministre de l'Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, de privilégier les intérêts des étudiants qui ont manifesté au printemps dernier, sans tenir compte des demandes des recteurs d'universités, qui font valoir le sous-financement de leurs institutions.

M. Duchesne a répliqué que ces compressions de 5,2 pour cent des fonds versés, pour les quatre derniers mois de l'année financière 2012-13, étaient nécessaires en raison de la mauvaise gestion des libéraux lorsqu'ils étaient au pouvoir.

Lors d'un point de presse qui a suivi la période des questions au salon bleu, M. Duchesne a affirmé que les efforts exigés servent à atteindre l'objectif du déficit zéro lors du prochain exercice budgétaire.

Le ministre a expliqué que tous les ministères ont été appelés à contribuer à cet objectif.

Mais M. Duchesne a fait valoir que le budget du ministère de l'Enseignement supérieur maintiendra néanmoins une croissance de 2 pour cent de ses dépenses.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer