• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Fonds de diversification: les libéraux manipulent l'opinion, dit Marois 

Fonds de diversification: les libéraux manipulent l'opinion, dit Marois

Pauline Marois... (Photo PC)

Agrandir

Pauline Marois

Photo PC

Partager

Alexandre Robillard
La Presse Canadienne
Québec

La première ministre Pauline Marois a accusé mercredi les libéraux de manipuler l'opinion publique relativement aux fonds régionaux de diversification qui doivent suppléer à la fermeture d'une mine d'amiante et d'une centrale nucléaire.

Mme Marois a soutenu que l'opposition officielle affirme des choses qui ne correspondent pas à la réalité.

Le gouvernement péquiste a de nouveau été interpelé par les libéraux et des dirigeants locaux des deux régions visées par les fermetures, qui se plaignent des fonds de diversification qui seront mis à leur disposition.

Selon eux, il est insensé que la majeure partie de ces fonds soient composés de prêts remboursables.

En Chambre, Mme Marois a répété que les sommes prévues dans les deux fonds serviront à l'octroi de prêts, de participations et même, «à l'occasion», de subventions pour des projets précis.

Le gouvernement a annoncé qu'un fonds de 200 millions $ sera destiné à compenser la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2 à Bécancour, près de Trois-Rivières, tandis qu'une somme de 50 millions $ sera réservée pour la région d'Asbestos, en raison de la fin des activités de Mine Jeffrey, qui ne reprendra pas l'extraction d'amiante.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer