Jean-Herman Guay désigne David comme vainqueur

Françoise David... (ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Françoise David

ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partager

(Sherbrooke) C'est Françoise David, la coporte-parole de Québec solidaire qui a offert la meilleure performance du premier débat des chefs de la campagne électorale.

Telle est la perception du politologue de l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke Jean-Herman Guay, qui croit que Mme David a défendu avec pragmatisme les idées de son parti sans être agressive ou radicale.

« Elle a plus d'une fois réussi à casser la langue des bois des chefs des trois autres partis. Elle a bien présenté ses idées en santé, sur la gratuité scolaire ou la réforme du mode de scrutin avec des phrases bien tournées. Elle n'a pas été tenue à l'écart. C'est certain qu'elle avait une pression différente des autres chefs, mais elle portait l'avenir de Québec solidaire sur ses épaules », rappelle Jean-Herman Guay.

De là à avancer que cette performance se matérialisera en gain pour son parti ou pour elle dans la circonscription de Gouin, le politologue ne s'y risque pas.

« La formule des face à face à TVA auxquels elle ne participe pas fera peut-être oublier sa performance », avance-t-il.

Jean-Herman Guay analyse que le chef du Parti libéral du Québec, Jean Charest, n'a pas été attaqué autant que prévu par ses adversaires.

« Il a été clair et précis, avec des statistiques à l'appui sur plusieurs points. Il a réussi à mettre en contradiction François Legault et Pauline Marois. Il a aussi ressorti le rapport Moisan, mais est-ce que ça va porter? » se demande Jean-Herman Guay.

Texte complet à lire dans La Tribune de lundi.

http://www.latribunesurmonordi.ca/

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer