Un comité de parents veut sauver l'école Des Arbrisseaux

Le personnel et les parents de l'école primaire Des Arbrisseaux de Compton se... (IMACOM, RENÉ MARQUIS)

Agrandir

IMACOM, RENÉ MARQUIS

Partager

Camille Dauphinais-Pelletier
La Tribune

(Compton) Le personnel et les parents de l'école primaire Des Arbrisseaux de Compton se mobilisent pour tenter de sauver l'établissement. L'annonce de la fermeture de cette école primaire a pris de court les employés de l'école ainsi que les parents des élèves. Nombre d'entre eux étaient très attachés à l'établissement et souhaitent mordicus que leurs enfants y retournent.

Mario Lemieux, père d'un garçon de deuxième année qui allait à l'école Des Arbrisseaux, a décidé de réunir tous les acteurs de l'école afin de voir ce qui pourrait être fait pour sauver celle-ci. «On convoque les parents et le syndicat des enseignants pour que tout le monde soit présent dimanche  à 14 h au sous-sol de l'église de Compton. On veut que la directrice puisse expliquer aux gens ce qui pourrait permettre de sauver l'école», dit-il.

Il affirme que des solutions pourraient être envisagées pour que l'année scolaire ait lieu, et qu'il est fortement soutenu par la direction dans ses démarches. « J'ai un petit bonhomme qui a beaucoup de vie dans le corps, et qui a besoin d'une école où on a accès à des sports. Mon garçon a eu des résultats scolaires vraiment impressionnants qui démontraient que la qualité d'enseignement était vraiment adéquate pour lui. À la suite de l'annonce de la nouvelle, j'ai communiqué avec des parents que je connais de l'école, et on serait prêts à mettre un peu plus de sous dans les frais d'inscription et tout ça... On veut voir ce qu'on peut faire pour sauver l'année scolaire en fait», explique M. Lemieux.

Du côté des employés, la réaction à la création de ce comité est évidemment positive.

«S'il y a quelque chose au niveau syndical qu'on peut faire, on a l'appui de la CSN», dit Yannick Dallaire, président du syndicat de l'école et éducateur spécialisé. Les employés ont d'ailleurs eu une rencontre syndicale hier, pour clarifier certains points. Ceux-ci devront toutefois attendre la semaine prochaine pour savoir ce qui adviendra des salaires non perçus ainsi que du reclassement, car des démarches sont encore en cours du côté de la CSN.

Texte complet dans La Tribune de samedi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer