• La Tribune 
  • Connaissez-vous vraiment le Vinho Verde? 

Connaissez-vous vraiment le Vinho Verde?

Caroline Chagnon a été invitée dans la région... (Collaboration spéciale, Caroline Chagnon)

Agrandir

Caroline Chagnon a été invitée dans la région du Vinho Verde, au nord du Portugal.

Collaboration spéciale, Caroline Chagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Un blanc de piscine, léger, sucré et un peu pétillant, c'est ça? Et si tout ce que vous pensiez du vinho verde était révolu? Portrait d'une région aussi productrice d'incroyables blancs secs, rosés, rouges et mousseux!

J'avais un préjugé long comme le bras avant de mettre le nez pour la première fois dans la région. Il faut dire qu'avec des vins comme les Aveleda et Gazela, le vinho verde (on prononce « vino verd », pas de é final) avait un peu magasiné sa réputation... Dernièrement, je suis partie de nouveau dans le Minho, au nord du Portugal, patrie du vinho verde, cette fois confiante de déguster plus que des vins « coupe-soif » - et je n'ai pas été déçue!

On est habitué à la recette traditionnelle : un taux d'alcool léger, une ou deux pincées de sucre, une acidité tranchante (pratique pour balancer tout ce sucre!), des arômes de fleurs, de fruits du verger et d'agrumes, et enfin un soupçon de gaz carbonique. D'ailleurs, d'où vient ce fameux perlant (légère effervescence) qui fait la réputation des vins de la région? Il s'agit tout simplement de gaz carbonique ajouté avant l'embouteillage - une étape qui reste à la discrétion du producteur.

Aujourd'hui, des vignerons moins conservateurs usent de diverses méthodes de vinification pour faire des vins plus complexes, plus fins et moins sucrés, mettant en valeur les divers cépages autochtones de la région : avesso, trajadura, arinto, alvarinho et loureiro. Des blancs vibrants dans leur jeunesse, dont certains possèdent un potentiel de garde insoupçonné. Quelques cuvées dégustées, dont ce fabuleux 2009 de la Quinta De Gomariz, présentaient une complexité déroutante, du gras, une acidité encore bien vive et de délicieuses notes de noix de grenoble et de fruits séchés. Un moment de pur régal à ravaler les derniers soupçons existants.

On y fait aussi d'excellents rosés, frais et aromatiques, dignes de mention. Et que dire des mousseux, méthode traditionnelle? Ils n'ont rien à envier au cava et à certains crémants de France! À quand quelques bouteilles à la SAQ?

Quant au rouge, il est plutôt anecdotique. On trouve sur place une spécialité de la région, le vinhão, issu du cépage du même nom. C'est un rouge fort acide, rustique, à la robe pourpre profonde, comme vous n'en avez jamais vue, et très tannique. Il se boit traditionnellement dans un bol blanc. Mais on y fait aussi d'excellents rouges drôlement originaux et plus digestes dans les sous-régions de Monção et Melgaço.

En attendant que la SAQ offre un échantillonnage plus considérable et représentatif de l'appellation, voici quelques bouteilles incontournables. Qui plus est, 2015, présentement sur les tablettes, est qualifié de « meilleur millésime du siècle » par les vignerons. On fait des réserves et on s'en reparle dans 8 à 10 ans?

Caroline Chagnon a été invitée dans la région du Vinho Verde par la Commission de Viticulture de la région du Vinho Verde.

Vous avez des questions ou des commentaires? Écrivez-moi à caroline.chagnon@gcmedias.ca.

CHRONIQUE / Un blanc de piscine, léger, sucré et un peu... (Photo fournie) - image 2.0

Agrandir

Photo fournie

Vinho verde 2015, Muros Antigos

Loureiro, Anselmo Mendes

SAQ : 12 455 088 - 16,70 $

Anselmo Mendes, l'une des maisons phares de la région, investit beaucoup d'énergie dans l'étude des cépages locaux et des différentes techniques de vinification. Elle élabore de superbes blancs, un mousseux et un même un vin orange. Ici, ce blanc d'entrée de gamme, élaboré avec le cépage local, le loureiro, est sec (3 g/l), minéral et goûte la Granny Smith. À boire maintenant avec des sushis. On sert bien frais à 8 °C.

CHRONIQUE / Un blanc de piscine, léger, sucré et un peu... (Photo fournie) - image 3.0

Agrandir

Photo fournie

Vinho verde 2015, Muros Antigos Alvarinho

Anselmo Mendes

SAQ : 11 612 555 - 21,70 $

Ici, le cépage alvarinho a été élevé dans les régions de Monção, meilleur terroir de la région, et de Melgaço. C'est carrément de la bombe! Le nez incroyablement aromatique sent bon la poire. En bouche, la texture grasse côtoie une acidité vive. Petite amertume en fin de bouche. Complicité assurée avec un poisson grillé.

CHRONIQUE / Un blanc de piscine, léger, sucré et un peu... (Photo fournie) - image 4.0

Agrandir

Photo fournie

Vinho verde 2015, Loureiro

Quinta De Gomariz

SAQ : 11 895 233 - 16,30 $

Gros coup de coeur pour cette maison! Voici un vinho verde dans le style traditionnel, floral, végétal et minéral. Il est léger, un peu sucré (8 g/l) et bien balancé par une acidité toute vive. Une douzaine d'huîtres, svp!

CHRONIQUE / Un blanc de piscine, léger, sucré et un peu... (Photo fournie) - image 5.0

Agrandir

Photo fournie

Vinho verde 2014, Pardusco

Anselmo Mendes

SAQ : 13 169 577 - 16,95 $

Du vinho verde rouge? Oui, et inattendu sur tous les plans, à commencer par sa robe brunâtre. L'assemblage d'alvarelhão, de pedral et de cainho sent bon le balsamique, les Tootsie Roll et le café. En bouche, il est léger et tout en souplesse côté tannins. Il termine sa lancée sur une longue finale. Chouette avec des charcuteries ou du chorizo. Santé!




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer