• La Tribune 
  • > Châteauneuf-du-Pape:la puissance dans l'élégance 

Châteauneuf-du-Pape:la puissance dans l'élégance

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) CHRONIQUE / Les papes s'en étaient d'abord entiché, insufflant sur Châteauneuf-du-Pape une notoriété méritée et sans précédent. Sept cents ans plus tard, les vins de l'appellation aux treize cépages n'ont jamais été aussi sincères, élaborés d'une main de maître par une nouvelle génération de vignerons dynamiques et authentiques.

Quand vient le temps de garnir sa cave de crus de longue garde, on pense systématiquement à la Bourgogne et à Bordeaux. Et pourtant, les Châteauneufs-du-Pape possèdent un potentiel de garde à faire rougir d'envie nombre d'appellations. La plupart des rouges livrent le meilleur d'eux-mêmes entre leur 8e et 15e année. Pour les meilleurs millésimes, comme le spectaculaire 2015, alors là on double carrément la règle!

Les blancs généreux et structurés de 2015 siègent d'ailleurs déjà sur les tablettes de la SAQ. Aussi étonnant que cela puisse paraître, avec près de 30 sélections chez notre monopole, les châteauneuf-du-pape blancs ne représentent que 6 % de la production totale de l'appellation. Des vins complexes et aromatiques qui révèlent de fins arômes de noix, de miel et de pain grillé à ceux qui savent patiemment attendre leur apogée.

Les vins de Châteauneuf-du-Pape puisent leur incroyable diversité dans la pluralité de cépages et de sols couvrant le vignoble. Qu'elles s'enracinent dans les grès rouges, les calcaires, les safres (sables fins) ou dans les fameux galets roulés, la plupart des vignes plantent leurs racines dans des sous-sol d'argile rouge - certaines jusqu'à trois mètres de profondeur. L'abondance des styles provient également de l'infinité de mariages possibles entre les treize cépages autorisés. Ainsi, une cuvée peut être composée des treize variétés, blancs et rouges confondus, comme d'une seule.

Le grenache domine la plupart des assemblages. Il confère au vin puissance, charpente, degré alcoolique élevé et aptitude à défier le temps. Pour calmer ses ardeurs, les vignerons l'associent plus souvent qu'autrement aux mourvèdre, syrah et cinsault. Comme il n'a pas besoin du bois pour se complexifier et vieillir, le grenache de Châteauneuf-du-Pape est élevé en cuves de béton ou en foudres (tonneaux de 50 à 200 hectolitres). Pratique qui cadre dans une philosophie où le fruit et l'élégance priment sur la concentration et l'extraction à outrance. Les vins puissants, nuancés, veloutés, jamais boostés, demeurent ainsi appréciables, dans une grande proportion, aussi en jeunesse. Comme se plaisait à me raconter un vigneron : « Le grenache est toujours friendly... toujours prêt à être bu! »

Châteauneuf-du-Pape 2014, Domaine Charvin... (Photo fournie) - image 2.0

Agrandir

Châteauneuf-du-Pape 2014, Domaine Charvin

Photo fournie

Châteauneuf-du-Pape 2014, Domaine Charvin

(SAQ : 12 440 687 - 67,75 $)

Le millésime 2014 a la réputation d'avoir fait baver les vignerons à Châteauneuf-du-Pape. C'est d'ailleurs dans ces années difficiles qu'on dit reconnaître les bons vignerons. Laurent Charvin, dont les vignes sont issues d'agriculture bio, a su tirer son épingle du jeu avec brio. La trame tout en élégance et en pureté de fruit jongle entre la réglisse, la figue et le menthol. Le style est sérieux, surtout du côté des tannins qui gagneront à s'assouplir. L'attente en vaudra la chandelle dans 8 à 10 ans.

Châteauneuf-du-Pape 2014, Cuvée Tradition, Château La Gardine... (Photo fournie) - image 3.0

Agrandir

Châteauneuf-du-Pape 2014, Cuvée Tradition, Château La Gardine

Photo fournie

Châteauneuf-du-Pape 2014, Cuvée Tradition, Château La Gardine

(SAQ : 22 889 - 36,10 $)

La famille Brunel charme les papilles des Québécois depuis de nombreux millésimes. Ce châteauneuf, assemblage de grenache (60 %), syrah, mourvèdre et muscardin, brille autant pour son fruit et sa fraîcheur que sa masse aromatique. En bouche, les tannins serrés sont appuyés par une fraîcheur et une texture lisse qui le rendent drôlement digeste!

Châteauneuf-du-Pape 2014, Clos du Mont Olivet... (Photo fournie) - image 4.0

Agrandir

Châteauneuf-du-Pape 2014, Clos du Mont Olivet

Photo fournie

Châteauneuf-du-Pape 2014, Clos du Mont Olivet

(SAQ : 11 726 691 - 48,75 $)

L'une des meilleures cuvées tradition 2014 à mon sens. Un rouge solide, démontrant beaucoup de vigueur et d'équilibre. Au nez, du fruit en abondance ainsi que des notes de roses fanées et de poivre qui accompagneront joliment un carré d'agneau. Ne manquez pas de mettre la main sur quelques flacons du 2015 à sa sortie. Tout simplement exceptionnel!

Châteauneuf-du-Pape 2014, Château La Nerthe... (Photo fournie) - image 5.0

Agrandir

Châteauneuf-du-Pape 2014, Château La Nerthe

Photo fournie

Châteauneuf-du-Pape 2014, Château La Nerthe

(SAQ : 00 917 732 - 53,25 $)

Voilà un châteauneuf-du-pape distingué qui s'exprime tout en délicatesse. Le fruité riche côtoie de subtils arômes d'érable et de sucre d'orge, puis s'ouvre sur une bouche galbée et soyeuse. Du corps, de l'intensité et une étonnante structure. Quant aux blancs de la maison, j'ai un immense coup de coeur pour leur cuvée Clos du Beauvenir, un blanc riche et gras aux arômes intenses de miel et de noix. Celui-là sera le parfait complice des grandes occasions, puisqu'il est offert en magnum à 273 $. Un grand vin de garde produit à environ 5000 bouteilles, uniquement lorsque le millésime le permet.

Vous avez des questions ou des commentaires? Écrivez-moi à caroline.chagnon@gcmedias.ca.

Caroline Chagnon était l'invitée de la Fédération des syndicats de producteurs de Châteauneuf-du-Pape.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer