La crème des bulles

CHRONIQUE / Jouons à un jeu. Je vous dis un mot et vous me dites spontanément... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Jouons à un jeu. Je vous dis un mot et vous me dites spontanément le premier mot qui vous vient à l'esprit. Prêt? Vin mousseux. Vous avez tout de suite pensé à champagne, j'en suis certaine. Nombreux sont ceux qui me demandent un champagne en voulant dire une bouteille de bulles. C'est comme dire Frigidaire pour réfrigérateur. Kleenex pour mouchoir. La marque s'est lexicalisée dans l'usage courant pour désigner un type de produit; ici les mousseux.

Pourtant, la famille des mousseux est grande, très grande! Il s'en produit partout dans le monde : le cava en Espagne, le prosecco en Vénétie, le franciacorta en Lombardie et les crémant de Bourgogne, crémant d'Alsace, crémant du Jura, crémant de Bordeaux, crémant de Loire blanquette de Limoux et clairette de Die en France, pour ne nommer que ceux-là. Un grand terrain de jeu pour l'amateur d'effervescence... et à prix souvent plus doux que le roi des bulles.

Voici mes suggestions de bulles pour célébrer la nouvelle année dans... 5, 4, 3, 2, 1!

Les aubaines

Prosecco, Fiol, 3 GP (Code SAQ : 12 999 333 - 16,45 $)

Le prosecco, c'est les bulles vedettes de l'Italie. Ici, l'effervescence est créée selon la méthode charmat. Au contraire du champagne, la prise de mousse ne se fait pas dans la bouteille, mais dans une cuve en acier inoxydable. Le prosecco doit être composé d'au moins 85 % du cépage glera (aussi appelé prosecco en Vénétie). Celui-ci est élaboré à 100 % dudit raisin. Cet extra-sec, laisse percevoir une légère sensation de sucre et des arômes bien définis de pommes et de fleurs blanches. La bouche est étonnamment fraîche et riche. Personne ne croira que vous avez payé ce prix!

Crémant d'Alsace, Brut Réserve, Pierre Sparr (Code SAQ : 12 724 065 - 19,60 $)

Voici des bulles élaborées dans la région voisine de la Champagne : l'Alsace. Leur mousseux, le crémant d'Alsace, est fait selon la méthode traditionnelle - à la champenoise - c'est à dire par double fermentation (d'abord en cuve, puis en bouteille). Celui-ci est composé du duo pinot blanc et pinot auxerrois. Au nez, des notes invitantes de poire et de pain grillé. Il est sec, rond et tout en fraîcheur. L'Alsace dans toute sa splendeur à un prix ridiculement bas. Vous aimez? Essayez son petit frère le pinot gris « Réserve » . De beaux airs de famille, le sucre en plus.

Les bonnes affaires

Prosecco 2015, Crede, Bisol (Code SAQ : 10 839 168 - 22,15 $)

En matière d'effervescence, la famille Bisol sait y faire. J'ai eu de la difficulté à faire un choix parmi leur offre de bulles, toutes délicieuses, pour cette chronique. Mon choix s'est arrêté sur le Crede, une bouteille vénitienne passe-partout et stylée. C'est frais à souhait. Tellement que ça rappelle une pomme bien croquante. Le trio glera (85 %), pinot blanc (10 %) et verdiso (5 %) propose des bulles d'une grande finesse, parfaites pour mettre la compagnie en mode festivités. Soyez certain qu'elle en redemandera. À votre place, j'opterai pour le magnum!

Crémant de Limoux 2013, Clos des Demoiselles, Laurens (Code SAQ : 10 498 973 - 23,40 $)

Toutes les bulles de cette liste sont des bijoux. Mais celles-là sont mon coup de coeur du moment. C'est un petit velours, une source de réconfort liquide. Le crémant de Limoux nous vient du Languedoc et est élaboré selon la méthode traditionnelle. Ici, le chardonnay (60 %), le chenin blanc (25 %) et le pinot noir (15 %) sentent délicieusement bon les viennoiseries et les amandes. La bouche est crémeuse et les bulles joyeuses. Conçu sur mesure pour accompagner les hors-d'oeuvres frits comme les acras de morue.

Trento, Brut, Ferrari (Code SAQ : 10 496 898 - 26,05 $)

Si l'envie vous prend de célébrer la nouvelle année comme un champion de Formule 1, mieux vaut en aviser la visite ou aller dehors. Commencez 2017 avec une petite escapade dans le Trentin-Haut-Adige, dans le nord de l'Italie, avec les exquises bulles de la maison Ferrari. Le cépage chardonnay confère des arômes de poire, de pain grillé et de fleurs blanches. En bouche, l'acidité rafraîchissante laisse place à des bulles délicates sur fond de texture souple. Prêt? Partez!

Crémant d'Alsace, Barmès Buecher (Code SAQ : 10 985 851 - 26,35 $)

Faire pop avec des bulles biodynamiques, ça commence l'année du bon pied, non? Voici un autre crémant d'Alsace. Il ne faut pas s'en étonner puisque l'Alsace est la deuxième plus grande productrice de bulles en France après la Champagne. Comme tous les autres excellents vins de la maison, le nez est expressif et charmeur. Une superbe bouteille à laquelle tous succomberont - papilles et amis.

Provence, Rosé, Luc Belaire (Code SAQ : 12 404 969 - 36,75 $)

Voici le rosé des hommes! Populaire dans les boîtes de nuit new-yorkaises, l'emblématique bouteille noire est devenue le « brosé » de plusieurs rappeurs américains. Sa belle couleur rose saumon est le fruit d'un assemblage audacieux de syrah (90 %), grenache et cinsault (10 %). On comprend rapidement pourquoi tout le monde craque quand on y plonge le nez - arômes gourmands de cassis, fraise, tabac, craie et épices. En bouche, les bulles fines côtoient une pointe de sucre bien intégrée. Les bulles par excellence pour faire la fête!

Pour se gâter

Champagne, Brut rosé, Duval-Leroy (Code SAQ : 12 666 117 - 49,75 $)

Les inconditionnels du champagne trinqueront avec ce rosé issu d'un assemblage de chardonnay et de pinot noir. Il se distingue du lot avec sa robe bronze. Il prouve que les rosés n'ont rien à envier aux blancs grâce à ses arômes fins de champignons, de figues et de léger rancio. Il déploie une grande fraîcheur, des bulles intenses et une longue finale ponctuée de cette amertume typique des champagnes. Il est temps de passer à table et vous n'avez pas terminé votre apéro? Voilà qui sera délicieux avec la dinde et son chutney aux canneberges.

Pour trinquer local

Québec, Brut, Orpailleur (Marché Jean-Talon de Montréal, Marché du Vieux-Port de Québec et au vignoble à Dunham - environ 27 $)

Je ne me lasse pas de boire ces bulles du vignoble de l'Orpailleur. Élaborées par un Champenois, Charles-Henri de Coussergues, il ne faut pas s'étonner qu'elles soient issues de la méthode traditionnelle. L'assemblage y va d'un cépage champenois, le chardonnay, complété par deux hybrides : le vidal et le seyval. Les bulles festives baignent dans une texture crémeuse douce pour le palais. Ses notes gourmandes de biscuit et de pomme mettront toute la tablée en appétit!

Joyeux Noël et bonne année!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer