• La Tribune 
  • > La recette est dans l'étiquette 

La recette est dans l'étiquette

Les vins du Nouveau Monde sont régis par... (123RF.com)

Agrandir

Les vins du Nouveau Monde sont régis par des règles moins complexes et ça se sent sur leurs étiquettes.

123RF.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) CHRONIQUE / Pourquoi les étiquettes de vin du Nouveau Monde vinicole sont-elles plus simples à comprendre que celles du Vieux Monde? Pas toujours évident de s'y retrouver au rayon des vins européens. Les informations sur les bouteilles sont dictées par un système d'appellations d'origines protégées. Sur le Vieux Continent, le lieu de production du vin (appellation) est la donnée la plus importante. C'est elle la star de l'étiquette. Voyez les appellations comme des recettes. Elles dictent le rendement des vignes (les quantités), les cépages autorisés (les ingrédients), les méthodes de culture et les procédés d'élaboration du vin (les étapes).

Petite mise en situation. Ce soir, vous mangez des pâtes! Vous vous rendez à l'épicerie du coin et optez pour un pot de sauce « Alfredo ».

Sans même lire l'étiquette, vous connaissez grosso modo les ingrédients, ce que ça va goûter et l'origine. Il en va de même pour le vin! Prenez l'appellation « Sancerre » blanc. Elle sous-entend que le vin provient de la Loire, en France, est exclusivement composé du cépage sauvignon, qu'il possède des notes florales, herbacées et minérales et qu'il est sec. Et il en va ainsi pour les centaines d'appellations européennes.

Heureusement, de gentils vignerons prennent soin d'indiquer sur la contre-étiquette le ou les raisins utilisés et l'origine. On les salue! Pour les bouteilles moins bavardes, vous avez un outil incroyable au bout des doigts : l'application SAQ.

Les vins du Nouveau Monde sont régis par des règles moins complexes et ça se sent sur leurs étiquettes. Pourquoi? Surtout parce qu'ils produisent du vin depuis beaucoup moins longtemps et qu'ils accordent plus d'importance aux cépages qu'au terroir, en opposition à leurs homologues européens. Qui plus est, ils ont compris une règle essentielle du marketing : fournir des informations simples et compréhensibles, en indiquant sans détour le cépage et le lieu de production.

Les Européens ne sont pas sans noter le succès de cette pratique et sont de plus en plus nombreux à s'inspirer des étiquettes du Nouveau Monde. Voilà qui donne un sacré coup de main aux habitués du limonadier!

Suggestions de la semaine

Costières de Nîmes 2014, Galets Rouges, Château Mourgues du Grès (Code SAQ : 10259753 - 18,90 $)

Tous les vins rouges de l'appellation Costières de Nîmes, au sud de la France, doivent être composés majoritairement de grenache, syrah et mourvèdre, puis complétés par du cinsault ou du carignan. Les Galets Rouges est drôlement complexe pour le prix. Dans le verre, le poivre et le cassis l'emportent haut la main. En bouche, c'est costaud, mais tout en fraîcheur. Du pur délice!

Limari Valley 2014, Legado Reserva, De Martino (Code SAQ : 11948649 - 18,55 $)

Voici un chardonnay chilien fait par des Italiens venus s'y installer il y a plus de 75 ans.

Au nez, ça sent les agrumes, les noix et un brin iodé. Élevé en vieux fûts de chêne français pendant 11 mois, le vin a su conserver son fruit et sa fraîcheur tout en allant chercher complexité et rondeur. Finalement, à votre place, je troquerais les pâtes Alfredo pour des fettuccinis aux fruits de mer et citron!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer