• La Tribune 
  • > Le boulevard Bourque passe le test 

Le boulevard Bourque passe le test

Un peu après 8h30 mercredi matin, l'attente était... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Un peu après 8h30 mercredi matin, l'attente était somme toute raisonnable pour circuler sur le boulevard Bourque en direction du centre-ville de Sherbrooke.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(Sherbrooke) Les mesures mises en place pour pallier la fermeture complète du boulevard Bourque en direction du centre-ville ont passé le test, mercredi matin, aux yeux de la Ville de Sherbrooke.

Avec une voie en direction centre-ville et deux voies en direction Deauville, de l'autre côté du terre-plein, le temps d'attente a atteint tout au plus dix minutes à l'heure de pointe du matin, ce qui est acceptable, selon le chef de la division des infrastructures de transport et de construction à la Ville, Jocelyn Grenier.

« Il y a eu un peu d'attente, mais rien de majeur. C'était de l'ordre d'une dizaine de minutes, ce qui est anticipable. On est correct avec cette situation », a-t-il fait valoir en milieu d'avant-midi mercredi.

Pas question, donc, de revoir les installations de déviation de la circulation pour offrir deux voies vers le centre-ville à l'heure de pointe du matin et deux voies vers Deauville à l'heure du retour à la maison, par exemple.

« Ce n'est pas le choix qu'on a fait. Oui le matin sera plus pénalisant et le soir ce sera un peu mieux, mais de commencer à jouer en mi-journée, ce serait quoi l'heure idéale? Comme le scénario va durer maximum deux semaines et qu'il y a quand même des voies alternatives pour éviter la zone de travaux, c'est le choix qu'on a fait. On va rester attentif, mais on observe que le gros du bouchon est plus concentré le soir et que le matin l'heure de pointe est plus diffuse. »

La logistique pour déplacer la centaine de barils qui balisent les voies de déviation entraverait d'autant la circulation, ajoute M. Grenier, qui préfère nettement miser sur la présence de signaleurs aux deux extrémités du chantier pour éviter la congestion.

Rappelons que le boulevard Bourque est ainsi fermé entre les rues Grégoire et Bertrand-Fabi pour les deux prochaines semaines, le temps de procéder à des travaux d'asphaltage. Le secteur est aussi sous pression avec la reconstruction complète de la rue Léger, du boulevard Bourque à la rue Robitaille, depuis près d'un mois maintenant.

À cette intersection (Léger/Bourque), la Ville a par ailleurs prévu l'ajout d'un feu de piétons qui viendra s'ajouter à la construction de trottoirs ces dernières semaines sur King Ouest en venant de l'Est et sur Bourque en allant vers la rue Grégoire.

Trente chantiers

Ailleurs en ville, une trentaine de chantiers routiers sont toujours en cours cette semaine. Les travaux sur Portland se poursuivent à bon rythme et devraient être terminés pour la mi-novembre, à moins que la température soit moins clémente.

À compter de jeudi, enfin, rappelons qu'une voie du pont Jacques-Cartier en direction de l'Université de Sherbrooke sera retranchée pour les besoins d'un projet pilote de piste bidirectionnelle pour les cyclistes. Le projet pilote sera d'une durée de quatre semaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer