• La Tribune 
  • > Adieu eau, vache, vache à eau... 

Adieu eau, vache, vache à eau...

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Nos leaders de demain
Nos leaders de demain

Ils ont fondé leur entreprise. Ils sont créateurs d'emplois et ils participent à la richesse collective. Découvrez ces leaders de demain, qui sont à la tête de 20 entreprises des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. »

Je vous félicite pour votre nouveau mot : «microalbum» vaut mieux que «EP». Curieusement, mon traitement de texte me signale qu'il y a un problème dans les deux cas! Bah! Il finira bien par accepter l'un et rejeter l'autre!

Par contre, mes félicitations pour les auteurs de la chronique «Hein!» de «Protégez-vous» ne sont pas tout aussi enthousiastes. Mon épouse (qui est d'origine française) a toujours utilisé «vache à eau» pour désigner ce contenant de plastique souple dans lequel nous emmagasinions de l'eau lors de nos sorties en camping.

On retrouve d'ailleurs cette expression dans le «Petit Larousse», édition 2012 : «Vache à eau, récipient en toile ou en plastique utilisé par les campeurs pour mettre de l'eau.» Je veux bien être pendu si ce n'est pas ce que, en anglais, on appelle un «water bag». La traduction française est, ici, excellente.

Claude Guay 

Sherbrooke

Vous avez bien trop raison! Je l'aurais peut-être su si j'avais été un plus grand amateur de camping. C'est bien la première fois, en douze ans de chroniques, qu'un lecteur trouve une perle dans une perle!

L'expression est aussi dans le Grand dictionnaire terminologique. Elle est apparue dans les années 1950. Il aurait été intéressant d'en trouver l'étymologie, mais j'imagine, étant donné que la vache à eau est en toile imperméable ou en plastique, qu'elle est généralement souple et qu'elle est munie d'un robinet, qu'il y a analogie avec le pis de la vache.

Il est normal que votre traitement de texte détecte encore une faute avec microalbum. La création d'un nouveau mot par l'Office québécois de la langue française ne signifie pas que les dictionnaires et les banques de données se mettent toutes à jour automatiquement (remarquez que ce serait quand même assez merveilleux). Il faudra attendre que le mot soit passé dans l'usage. Et cela risque de prendre un certain temps, car microalbum est un terme quand même assez spécialisé et ne se retrouvera peut-être pas dans les dictionnaires courants.

Perles de la semaine

L'arrivée du téléphone intelligent et des textos a permis l'émergence de deux nouveaux types de perles : celles de la dictée vocale (lorsque la personne dicte le texto à son téléphone) et celles du correcteur automatique (lorsque le téléphone remplace un mot par un autre parce qu'il pense qu'il y a une faute dans le texto).

En voici donc quelques-unes, avec d'abord le véritable message, puis la phrase que le téléphone a envoyée.

J'imagine que c'était ce restaurant.

Jim Hagine que c'était ce restaurant.

Je suis juste à côté du Starbuck.

Je suis juste à côté du star cul.

Il ne me reste qu'à faire bouillir des nouilles.

Il ne me reste qu'à faire bouillir des noyés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer